booklet 8 pages

QUI SOMMES-NOUS ?


Association TAMOUDRE,“Touareg, vie et survie”.
Informations, réflexions et actions ciblées autour du DÉVELOPPEMENT et des problèmes de GÉOSTRATÉGIE, [...]

Lire la suite

TERRITOIRES ET ACTIONS

A la une des medias français, la visite de Macron diversement commentée

Pour Le Monde «Alger est devenu un interlocuteur-clé sur les questions de sécurité dans le Sahel»

Pour Le Monde «Alger est devenu un interlocuteur-clé sur les questions de sécurité dans le Sahel» qui souligne que Emmanuel Macron «arrivera plutôt en terrain ami».

Sans surprise, l’actualité est dominée depuis deux jours par la première visite du président français Emmanuel Macron en Algérie. La visite «importante» comme l’a qualifiée l’Elysée, a été diversement commentée par les médias étrangers notamment français.

«En Algérie, Emmanuel Macron en terrain ami» titre Le Monde qui relève que la visite «de travail et d’amitié» du chef d’Etat français sera courte, mais intense où le président Macron «entend insister sur la vision renouvelée des relations entre la France et l’Afrique avec un message tourné vers les nouvelles générations». Pour Le Monde «Alger est devenu un interlocuteur-clé sur les questions de sécurité dans le Sahel» qui souligne que, malgré une première visite au roi du Maroc, Emmanuel Macron «arrivera plutôt en terrain ami».

Si Libération s’est contenté d’une dépêche de l’agence France presse (AFP) pour annoncer l’événement, Paris-Match a choisi de commenter l’événement sous le titre «Emmanuel Macron veut «tourner la page» en Algérie». Cet hebdomadaire revient sur «les paroles fortes, au prix d’une polémique en France», prononcées par le candidat Macron lors de son précédent déplacement en Algérie, avant d’affirmer que le président français «souhaite désormais tourner la page».

Relevant également que la visite de Macron n’étant pas une visite d’Etat, Paris-Match s’interroge sur «ce choix moins ambitieux?». Dans le même sillage, TV5 Monde souligne également que «Macron en Algérie pour «une nouvelle relation» apurée du passé». Sur son site, ce média français considère que la visite du président Macron est «sensible» car il devra «réaffirmer la relation particulière entre Paris et Alger, tout en essayant de dépasser les contentieux de la colonisation, comme il l’a fait la semaine dernière en Afrique».

Citant le chercheur algérien en sciences politiques, Mansour Kedidir, TV5 Monde met en avant la tradition des présidents français de se rendre en Algérie après leurs élections car «la symbolique continue de jouer un rôle important dans le rapprochement entre les deux pays». Le média revient ensuite sur les «difficultés économiques» de l’Algérie face à la baisse du prix du pétrole au moment où l’une des priorités de Paris «est de redynamiser les échanges économiques», afin de reprendre «sa place de premier fournisseur de l’Algérie». Sur les questions internationales et la sécurité régionale «figurera également au menu des discussions, avec notamment les crises libyennes et au Sahel ainsi que la lutte contre le terrorisme», relève encore TV5 Monde.

L’autre média lourd, BFM TV, a dans une émission de décryptage présentée par Philippe Gaudin, parlé d’ «un voyage à risques?». Lors d’un débat avec Albert Zennou, rédacteur en chef au service politique du Figaro et Mohamed Troudi, politologue, spécialiste de l’Algérie, le média a souligné que le président Macron «tentera d’écrire une nouvelle page de l’histoire de la France avec l’Algérie. Cependant, une telle chose n’est pas facile à réaliser. Il fera donc face à un défi de taille». Il s’est également interrogé sur les chances du président français de «réussir à dépasser le passé entre les deux nations?» Et si à BFM TV, on parle de risques, à Europe1, on évoque les pièges.

«La visite de Macron en Algérie: un voyage plein de pièges» est le titre de la chronique de l’émission Europe 1 Bonjour» qui a été diffusée hier. Pour le présentateur de cet édito international, François Clemenceau, Emmanuel Macron devra «ménager un partenaire tout aussi crucial que susceptible». Pour Clémenceau, le choix d’une visite de travail va éviter au président français «grands discours et symboles» permettant de parler sécurité régionale, terrorisme, et relations économiques. Enfin, le chroniqueur a choisi de rappeler que «la réalité des flux migratoires est toujours très sensible».

http://www.lexpressiondz.com/actualite/281410-la-visite-de-macron-diversement-commentee.html

Envoyer un commentaire