booklet 8 pages

QUI SOMMES-NOUS ?


Association TAMOUDRE,“Touareg, vie et survie”.
Informations, réflexions et actions ciblées autour du DÉVELOPPEMENT et des problèmes de GÉOSTRATÉGIE, [...]

Lire la suite

TERRITOIRES ET ACTIONS

L’arbre est cassé

Tu es parti, mon fils.

Mais les morts ne sont pas morts.Tu es dans le vent qui gémit, tu es dans l’eau qui dort, tu es dans le tonnerre qui gronde, tu es dans le ciel qui pleure.

Les morts ne sont pas morts.

Vous, les Touareg, qui m’avez soutenue quand j’ai appris cette nouvelle, alors que je me trouvais à Bamako, parmi vous tous, vous êtes mes frères de sang qui m’avez donné courage et dignité depuis si longtemps.

Ce courage et cette dignité, mon fils l’avait appris avec vous, alors qu’il buvait le thé à Aguelhok, alors qu’il grimpait vers l’Assekrem.

Ce n’est qu’un passage…
Et Tamoudré va continuer.

Jacqueline, association Tamoudré

7 commentaires pour L’arbre est cassé

  • celtix

    Jacqueline !
    Que dire?
    Quel souvenir me traverse l’esprit?
    Un rayon de soleil au-dessus de sa ferme bretonne ?
    Suis de tout coeur avec toi.
    Je t’embrasse… courage !
    Robert du quartier Torsha

  • Aghaly Okba Kounta

    Courage jacqueline on est tous avec toi
    Un touareg a paris

  • Insanatane Ag Rousmane.

    Bonjour Jacuqeline.Je suis si triste d’apprendre le deces de ton fils.je l’ai appri ce matin meme par le canal de mon amie qui est aux USA.Je suis triste et je te souhaite un grand courage.

  • Rousmane

    Chère amie Jacqueline, je te présente mes condoléances les plus attristées suite au décès de ton fils. Je te sais profondement affectée en ce moment. Mais chère amie, comme tu le sais déjà, c’est notre destin nous les hommes: être ensemble aujourd’hui et demain à jamais séparés. Donc, sois forte comme tu as toujours su le faire, nous sommes tous avec toi face à ce douloureux évènement. Rousmane Ag Assilaken

  • Sidi Moumounta

    Ma très chère amie, sœur,mère jaqueline,c’est avec une tés grande tristesse que je viens de lire sur ce site le decé de ton fils,mais aussi notre frère , et je vous présente toutes mes seincéres condoléance a toi et toute la communauté Touareg d’ici et d’ailleurs.Nous sommes avec toi a tout moment , toute circonstance, chère jaqueline c’est ainsi la vie juste que a tout moment qu’elle arrive elle est douloureuse, si nous pouvons l’évité nous le ferons, et nous tous sens exception.Courage jaqueline nous somme a te cotée a tout moment. Courage.

    Sidi Moumounta

  • Gervais

    Ma soeur Jacqueline, je ne parviens pas à imaginer la mort d’un enfant de 40 ans, moi qui ai deux filles de cet âge.
    Cette déchirure horrible est inacceptable. Même si nous savons que -hasard ou nécessité- la mort est une balise essentielle de notre humanité.
    Mais, Jacqueline, tant d’amis se resserrent autour de toi, jusqu’aux confins sahariens de « votre Afrique » (à toi et à ton fils) , et tu sauras poursuivre ton oeuvre d’équité et d’amour, soutenue par l’esprit de ton fils disparu.
    Je t’assure de ma chaleureuse affection.
    Gervais Coppé

  • Bilqis

    Sincères condoléances Jacqueline. Une épreuve indicible. Je te souhaite beaucoup de courage. Paix à son âme!

Laisser un commentaire sur celtix Annuler la réponse