booklet 8 pages

QUI SOMMES-NOUS ?


Association TAMOUDRE,“Touareg, vie et survie”.
Informations, réflexions et actions ciblées autour du DÉVELOPPEMENT et des problèmes de GÉOSTRATÉGIE, [...]

Lire la suite

TERRITOIRES ET ACTIONS

1ère édition du Festival international du Faguibine (FIF): La mise en valeur du système Faguibine en toile de fond

Les 11,12 et 13 Août 2017 le cercle de Goundam a vibré au rythme du Festival International du Faguibine organisé par l’Association pour la citoyenneté et le développement durable au Mali ‘’ACIDEM’’. Placé sous le haut parrainage du maire de Goundam Seck Oumou Sall, l’événement avait pour thème principal: « la culture au secours de l’agriculture pour la mise en eau du Lac Faguibine ». La cérémonie d’ouverture des festivités a enregistré la présence de plusieurs personnalités.

« La culture au secours de l’agriculture » ; « La culture de la paix, cohésion sociale et lutte contre l’extrémisme violent dans le cercle de Goundam » « la problématique liée à la mise en eau du système Faguibine », telles étaient entre autres les différentes thématiques retenues pour la première édition du Festival  International du Faguibine (FIF), tenue les 11, 12 et 13 août derniers à Goundam.

Organisée par l’Association pour la citoyenneté  et le développement durable au Mali ‘’ACIDEM’’ cette première édition du FIF a enregistré la participation de plus de 900 festivaliers dont plusieurs personnalités et des ressortissants de Goundam vivant à l’étranger.  On pouvait noter la présence de trois membres du gouvernement  dont : le ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle,  Maouloud Ben Kattra,  celui du Développement industriel Mohamed Ali Ag Ibrahim et celle de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille Mme Traoré Oumou Touré.

En plus de son caractère festif l’événement a marqué par des séances de formation sur diverses thématiques, des conférences-débats…

« Faguibine d’hier et d’aujourd’hui, zone lacustre et vaste étendue productive de riz, de maïs et de haricot, quelle fierté  quel engagement quel courage »,  a rappelé  le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle Maouloud Ben Kattra  dans son allocution.

Selon lui, les potentialités du terroir local sont un terreau favorable à la réussite des activités de promotion et de création d’emplois et de la formation professionnelle.  D’où l’occasion pour lui d’inviter les services techniques de son département  à accroitre leurs interventions afin de transformer ces potentialités agricoles du Faguibine en POOL ECONOMIQUE VIABLE pour des emplois locaux massifs et décents.

Dans la même dynamique, le président de la Banque Africaine de Développement (BAD) Akinwumi Adesina dira qu’il ne faut pas avoir peur de se salir les mains pour faire de l’or. « Jeunes du Faguibine, exploiter cet or qu’est cette terre pour ne pas perdre le fort potentiel dont elle regorge »a-t-il dit. Pour lui, le Festival  du Faguibine au-delà du caractère festif et culturel, sera un tremplin pour toutes les couches juvéniles à s’investir dans le secteur agro-sylvo pastoral.                                                                       Il a salué les autorités régionales et locales et particulièrement le maire Seck  Oumou Sall pour avoir initié ce festival.

A sa suite Mme Seck Oumou Sall maire de Goundam, marraine de cette 1ère  édition dans son discours de bienvenue  a remercié le Président de la république Ibrahim Boubacar Kéita pour avoir accepté le déplacement de trois ministres  à Goundam pour ce festival. Toute chose qui selon elle,   est une  lourde responsabilité.  « Il l’a fait parce qu’il pense à son pays, il a une ambition pour le Mali » a-t-elle précisé.  Avant d’ajouter que l’organisation du FIF vise à contribuer au retour de la paix au Mali.

Le maire de Goundam Oumou Sall Seck a aussi salué les forces armées maliennes et étrangères pour leurs accompagnements.  « La Minusma et les Famas, grâce à vous deux nous  avons pu organiser cette rencontre et nous sommes très fiers de vous voir unies auprès de nous pour nous permettre de réaliser  cette rencontre qui n’est motivée que par  l’amour que nous portons pour ce cercle». a-t-elle déclaré. Avant de saluer la jeunesse de Goundam  pour son engagement et particulièrement  M. Abdrahamane Ablaye Macko qui a osé initier cette brillante idée qu’est le ‘’FIF’’.

Sauver le système du Faguibine

A signaler que ce festival, se  veut un créneau de plaidoirie pour attirer l’attention des décideurs à tous les niveaux sur les dangers et les menaces qui guettent le système Faguibine, autrefois grenier du Nord et du centre du Mali.

Le système Faguibine  qui fait un ½  millions d’hectares,  est un système hydraulique composé de plusieurs lacs et chenaux, réunissant cinq (5) lacs interconnectés alimentés par deux marigots affluents du Niger entre les villes de Diré et de Tombouctou ; le marigot de Kondi  long de 64km et le marigot de Tasakane long de 104km, les deux fusionnant peu avant le Lac Télé pour  former le grand Marigot de Goundam. Les cinq (lacs Télé, Takara, Gouber, Kamango et Faguibine) couvrent une superficie de 86 000 hectares.

M. Mohamed Fall  ingénieur en hydraulique après un brillant exposé sur le Système Faguibine lors de la conférence débat qu’il a animé, a fait savoir que le niveau de l’eau a connu une baisse de 15 à 20cm dans l’ensemble du Delta Central Nigérien. Ce qui correspond selon lui à une perte ½  du potentiel inondable dans le Delta du Niger.  Pour lui, l’enjeu  aujourd’hui  c’est d’assurer la survie des populations qui à cause de la pauvreté ne peuvent même pas migrer vers le Sud.

Et les habitants du cercle de Goundam, s’inquiètent de l’état de dégradation de leur trésor naturel qu’est ‘’Le Faguibine’’ et attirent l’attention des autorités pour prendre des mesures idoines.

Quant au président de l’Association Citoyenne pour le Développement Durable au Mali (ACIDEM), Abdrahamane Ablaye Macko initiateur de ce festival, natif de Goundam jadis grenier de la 6ème région du Mali, il a rappelé que l’objectif du festival  est de redynamiser cette zone lacustre qu’est Goundam. « Nous avons organisé ce festival pour faire le lobbying de nos lacs » dit-il.

Les temps forts de ce festival furent entre autres : les cadres d’échanges entre les ministres et les femmes et jeunes de Goundam ; des rencontres  de la délégation ministérielle avec les femmes teinturières, couturières, transformatrices du cercle de Goundam ; visite des bâtiments publics réalisés pour  le retour de l’Administration; la remise d’un tableau symbolisant la paix à Mme le maire de Goundam par Mady Touré  jeune artiste;   la formation des jeunes sur l’extrémisme violent.

A noter que l’événement a été marqué par des prestations culturelles et artistiques données par:  Haïra Arby, Issa Sory Bamba,  les rappeur  Mob Jack et Talo le Boss et de jeunes  artistes de Tombouctou, de Niafounké, de Diré, de Tonka, de Ber, de Bamako.

Maïmona Sidibé et Fatoumata Coulibaly ( Stagiaires) ;http://malijet.com/la_societe_malienne_aujourdhui/actualite_culturelle_au_mali/193037-1ere-edition-du-festival-international-du-faguibine-fif-la-mise-.html

Envoyer un commentaire