booklet 8 pages

QUI SOMMES-NOUS ?


Association TAMOUDRE,“Touareg, vie et survie”.
Informations, réflexions et actions ciblées autour du DÉVELOPPEMENT et des problèmes de GÉOSTRATÉGIE, [...]

Lire la suite

TERRITOIRES ET ACTIONS

In Gall, région d’Agadez:la « Cure Salée » version 2012

Le ministre de l’élevage M. Mahaman El hadji Ousmane a dans un point de presse animé ce 15 septembre 2012 annoncé que la cure salée, édition 2012 se déroulera du 22 au 23 septembre 2012 à Ingall, dans la région d’Agadez. Il a également précisé que la fête traditionnelle des pasteurs nomades sera cette année placée sous le signe de l’innovation et qu’elle sera placée sous le haut patronage de son premier ministre M.Brigi Raffini.

L’édition 2012 de la cure salée est placée sous le thème « consolidation de la paix, promotion de l’intégration des communautés, une mobilisation sociale pour la mise en œuvre de l’initiative 3N (les Nigériens nourrissent les nigériens) ». Elle connaîtra cette année plusieurs innovations dont entre autres la rénovation du site rénové avec la construction d’une tribune en matériaux définitifs d’une capacité de 600 places, des sanitaires et tant d’autres infrastructures. A cet effet, M. Mahaman El hadji Ousmane précise que « Cette année, nous voulons insuffler une nouvelle dynamique à l’organisation de ces différentes manifestations  avec comme objectifs particuliers : la réduction de la pauvreté, le renforcement de la coopération Sud-sud, le développement de la culture de la paix, la réconciliation, l’unité nationale et la consolidation de la paix ».  Il faut rappeler que cette fête annuelle organisée depuis plusieurs décennies  est un mouvement de la transhumance pastorale en direction des zones salées d’Ingall. Selon Maïdaji Inwall, membre du comité local d’organisation que nous avons rencontré l’année dernière sur le site « son origine remonte à une époque aussi lointaine, que celle de la création de la ville d’Ingall autour du XIe siècle ».Il a rappelé qu’auparavant cette fête s’étalait sur un mois auparavant et qu’elle a été récupérée aux premières heures de l’indépendance par les autorités nationales, qui l’avaient à l’époque placée sous la tutelle du ministère des Affaires Sahariennes et Nomades en collaboration avec les ministères de Développement Rural, de l’Intérieur et de la Santé Publique.

 

http://www.planeteafrique.com/niger/Index.asp?affiche=News_Display.asp&articleid=8199

Envoyer un commentaire