Des scientifiques ont découvert ce qu’ils pensent être la plus ancienne couleur du monde – et c’est du rose vif, révèle The Guardian. Les pigments ont été extraits d’une roche prélevée dans un dépôt marin de schistes noirs situé sous le Sahara, en Mauritanie. Celle-ci, noire et visqueuse, vieille de 1,1 milliard d’années, avait été envoyée aux scientifiques de l’Australian National University (ANU) par une compagnie pétrolière, qui cherchait de l’or noir sous le Sahara il y a environ dix ans.

“Tout a une couleur, me direz-vous”, reconnaît le chercheur de l’ANU Jochen Brocks. “Mais ce que nous avons trouvé, c’est la plus vieille couleur biologique.”

Une énigme scientifique résolue

Les molécules trouvées par les équipes de chercheurs australiens et japonais sont issues de fossiles d’organismes microscopiques, de minuscules cyanobactéries.

Ce n’est pas “juste cool d’avoir découvert un vieux truc rose”, insiste Jochen Brocks. Cette découverte vient résoudre une “grande énigme du vivant” pourquoi les organismes complexes sont apparus relativement tard à l’échelle de la Terre ? Alors que notre planète est âgée de 4,6 milliards d’années, les êtres qui la peuplent, plus élaborés que de simples bactéries, sont apparus il y a seulement 600 millions d’années.  

“Les algues microscopiques d’aujourd’hui [qui sont dans le bas de la chaîne alimentaire] sont encore 1 000 fois plus grosses que les cyanobactéries [comme celle qui vient d’être découverte]”, note le chercheur.

Or, “pour évoluer, les créatures de plus grande taille ont besoin de se nourrir de particules plus grosses. Devant nos molécules roses, c’est devenu évident : il n’y avait alors pas de quoi se nourrir pour des êtres vivants d’une certaine taille, analyse-t-il. C’est une très vieille question qui trouve sa réponse.”

https://www.courrierinternational.com/article/des-scientifiques-decouvrent-les-plus-anciens-pigments-de-couleur-au-monde