booklet 8 pages

QUI SOMMES-NOUS ?


Association TAMOUDRE,“Touareg, vie et survie”.
Informations, réflexions et actions ciblées autour du DÉVELOPPEMENT et des problèmes de GÉOSTRATÉGIE, [...]

Lire la suite

TERRITOIRES ET ACTIONS

Sahara Forest Projet : le plan qui veut redonner vie aux plaines désertiques

Crédits : SaharaForestProject

Les constats sont là : près de six millions d’hectares sont grignotés par les déserts chaque année. Pour pallier cette perte d’espace qui pousse les populations locales à migrer vers des régions moins arides, il fut lancé il y a sept ans le Sahara Forest Project. Ces oasis artificielles devraient s’établir sur plus de 200 hectares et produire 130 tonnes de fruits et légumes biologiques par an ! En plus de transformer l’eau de mer en eau douce, le projet devrait être générateur d’énergies renouvelables. Entourées de panneaux solaires, les oasis produiraient leur propre énergie dans un lieu où celle en provenance du soleil est deux fois plus importante ! L’utilisation d’algues situées sur les côtes désertiques de la Jordanie donnera même la possibilité de produire du biocarburant.

Crédits : Richard Allaway /Flickr

Le projet est rendu possible grâce à l’association de deux technologies : la Seawater Greenhouse et une centrale solaire à concentration. La première résulte de la réaction entre l’air chaud et sec du désert et l’eau de mer irriguée jusqu’à la serre végétalisée. L’air y est humidifié puis se condense en eau douce après refroidissement entre des tubes d’eau salée. L’eau peut alors être utilisée pour les plantes, le nettoyage des panneaux photovoltaïques et le fonctionnement de la centrale électrique ! Cette dernière participe à la transformation de l’énergie solaire en énergie électrique renouvelable : les rayons solaires captés par les panneaux photovoltaïques permettent de mettre en ébullition l’eau (déjà préalablement chauffée par l’air désertique) obtenue dans la Seawater Greenhouse. Par la suite, la vapeur créée met en mouvement la turbine de la centrale qui produit pour finir de l’électricité.

Crédits : SaharaForestProject /YouTube

Le Sahara Forest est un projet principalement soutenu par la Norvège et l’Union européenne et donc le roi Abdallah II de Jordanie y est très favorable. Riche en ressources, mais composée à 90 % de plaines désertiques, la Jordanie est un pays qui s’érode et dont la désertification est grandissante. La mise en place de nouvelles couvertures végétales serait l’occasion de reverdir le pays et de favoriser son développement économique grâce à la création de nombreux emplois locaux. L’écosystème créé continuerait à se développer grâce à un taux d’humidité supérieur à la normale et permettrait de stopper l’avancée des déserts tout en luttant contre le réchauffement climatique.

Au coût de 750 millions d’euros, le Sahara Forest Project rendra possible l’existence d’une vie durable et renouvelable dans un lieu où les conditions extrêmes étaient jusqu’alors un conséquent handicap.

Source : Positivr, https://sciencepost.fr/2017/09/creation-doasis-artificielles-plein-desert-tentative-redonner-vie-sahara-forest-projet-redonner-vie-aux-plaines-desertiques/Futurasciences, 

Envoyer un commentaire