booklet 8 pages

QUI SOMMES-NOUS ?


Association TAMOUDRE,“Touareg, vie et survie”.
Informations, réflexions et actions ciblées autour du DÉVELOPPEMENT et des problèmes de GÉOSTRATÉGIE, [...]

Lire la suite

TERRITOIRES ET ACTIONS

Commentaires

Le Mali boucle le financement de 1100 km de routes prioritaires

(Agence Ecofin) – Initié par le Mali et la Banque Islamique de Développement, une conférence des bailleurs multilatéraux pour le financement de cinq corridors routiers prioritaires  de 1100 km a pu mobiliser 190 milliards FCFA (289,6 millions d’euros) auprès d’une dizaine de financeurs du développement pour la construction et la réhabilitation des routes de Bourem-Kidal (300 km), Douentza-Hombori-Gao (383 km), Didiéni-Goumbou-Nara (185 km), Zantiébougou-Kolondiéba-frontière avec la Côte d’Ivoire (150 km) et Macina-Diafarabé-Téninkou (95 km).

Ce programme routier avait été défini dans le projet de développement économique et social (PDES) du président Amadou Toumani Touré (ATT) qui quittera le pouvoir dans quelques mois.

« La croissance moyenne de l’économie malienne a été plus faible que prévu. D’où l’importance d’ouvrir de nouveaux gisements de croissance, notamment grâce aux infrastructures. Les investissements proposés permettront un développement économique accéléré dans le Delta central du Niger, dans les riches zones de Bougouni, Yanfolila et Kolondiéba, les zones du Kaarta et du Ouagadou. Ces zones constituent toutes des gisements de croissance encore intacts à cette date, et permettront de contribuer à atteindre nos objectifs en matière de sécurité alimentaire, d’améliorer les échanges économiques et commerciaux avec les pays voisins, et de faciliter la construction de la route transsaharienne avec le Maghreb », a expliqué Ahmed Diane Semega, ministre des Transports et de l’Equipement, coorganisateur de la rencontre.

Au delà du financement initial des infrastructures, la question de l’efficacité des mécanismes de l’entretien routier ont été débattus ainsi que l’application de la réglementation sur la charge à l’essieu.

Les institutions financières présentes à la réunion de Bamako était : le Fonds saoudien pour le développement, la BADEA, la BIDC, la BOAD, la BAD, le Fonds koweitien pour de développement économique, le Fonds de l’OPEP, l’UEMOA, le Fonds d’Abu Dhabi et la JICA du Japon.

 

547_reseau_routier

Etat et catégorie du réseau routier par pays 2007 (source : AICD, RONET, Initiative d’entretien des routes du programme de politiques de transport en Afrique subsaharienne)

Envoyer un commentaire