booklet 8 pages

QUI SOMMES-NOUS ?


Association TAMOUDRE,“Touareg, vie et survie”.
Informations, réflexions et actions ciblées autour du DÉVELOPPEMENT et des problèmes de GÉOSTRATÉGIE, [...]

Lire la suite

TERRITOIRES ET ACTIONS

Le Niger affiche un taux de pauvreté en baisse, mais le nombre de pauvres en milieu rural est en hausse

Niamey et les 2 jours  –   jeudi, 30 novembre 2017 11:55

Le taux de pauvreté au Niger a nettement diminué ces dernières années, mais l’on observe une augmentation de pauvres en milieu rural. C’est le contraste essentiel à relever dans le 4ème rapport national Diagnostic systématique pays (Dsp) de la Banque mondiale publié hier dans le bulletin semestriel « Bilan Economique ».
 L’on note dans le rapport que le taux de pauvreté en 2014 est de 44% au Niger contre 54% en 2005. Soit une baisse de 10% en (presque) 10 ans. Un effort salué par l’institution de Bretton Woods qui annonce que peu de pays ont réussi à réduire le taux de pauvreté de 1% chaque année dans la région.

Sauf qu’en milieu rural, le document indique que le nombre de pauvres a plutôt augmenté en dix ans. De 6 millions en 2016, les pauvres en milieu rural en 2006 étaient de 4 millions.

La Banque mondiale explique ce contraste par le fait que la population rurale vivant essentiellement de l’agriculture et de l’élevage (80%), se trouve confronter à un problème d’accès à la terre. Ensuite, moins de 1% de cette population rurale consomme l’électricité. La troisième raison avancée est d’ordre démographique. La démographique galopante au Niger, surtout en milieu rural (7,6 enfants par femme), fausse les calculs macroéconomiques. Conséquence, les services fournis par l’Etat auront du mal à satisfaire les besoins.

Le document note en outre que le nombre de pauvres vivant de l’agriculture est plus élevé au Sud du pays.

Le Niger affiche un taux de pauvreté en baisse, mais le nombre de pauvres en milieu rural est en hausse

Au niveau de la malnutrition, elle est estimée à 21% à Niamey et entre 40 et 50% dans les autres régions. La fertilité est toujours en forte hausse, selon le rapport, et tend vers 8 enfants par femme. S’agissant du secteur de l’éducation, on note que les enfants abandonnent en moyenne l’école après leur première année.

Le climat explique aussi l’augmentation de ce nombre de pauvres en milieu rural. Il varie beaucoup et la pluie arrive en retard ou en dehors de la période agricole.

Du point de vue macroéconomique, le Niger enregistre un taux d’inflation en dessous de 2% contre une moyenne de plus de 10% en Afrique subsaharienne. Ce qui est une nouvelle encourageante, d’après le rapport qui dit soutenir le gouvernement à diversifier l’économie en vue d’améliorer la gouvernance économique.

Guevanis DOH, https://www.niameyetles2jours.com/la-gestion-publique/securite/3011-1625-le-niger-affiche-un-taux-de-pauvrete-en-baisse-mais-le-nombre-de-pauvres-en-milieu-rural-est-en-hausse

Envoyer un commentaire