booklet 8 pages

QUI SOMMES-NOUS ?


Association TAMOUDRE,“Touareg, vie et survie”.
Informations, réflexions et actions ciblées autour du DÉVELOPPEMENT et des problèmes de GÉOSTRATÉGIE, [...]

Lire la suite

TERRITOIRES ET ACTIONS

Une station de radio du Sahel fait la promotion de la paix

Jemal Oumar à Nouakchott pour Magharebia 

Une nouvelle station de radio s’est donné pour objectif de promouvoir la stabilité et la réconciliation entre les populations du Sahel.

Studio Tamani, basée à Bamako, a commencé à diffuser ses programmes le lundi 19 août. Elle propose des émissions et des sujets d’information en français, en bambara, en songhaï, en tamashek et en peulh.

Tous ces programmes accordent la priorité au développement, à la stabilité et à la paix dans la région du Nord-Mali et du Sahel.

  • [hirondelleusa.org] Nouvelle venue sur les ondes, la station de radio Studio Tamani diffuse ses programmes en cinq langues du Sahel.[hirondelleusa.org] Nouvelle venue sur les ondes, la station de radio Studio Tamani diffuse ses programmes en cinq langues du Sahel.

C’est la Fondation Hirondelle helvétique qui a financé l’initiative. L’objectif poursuivi par cette organisation non-gouvernementale européenne est d’établir un partenariat avec les associations locales pour développer le discours modéré et une culture de la paix au sein des populations exploitées par les groupes terroristes et extrémistes.

Cette station de radio malienne diffuse dans toute la région du nord du Mali et dans certains pays voisins. Ses émissions ont pour but de sensibiliser les auditeurs aux dangers du terrorisme, des conflits et des guerres ethniques. Elles prônent la coexistence, l’harmonie et la coopération dans les domaines sociaux et du développement.

Studio Tamani s’appuie sur des journalistes expérimentés du Sahel, selon Maliweb. Chaque soir, ils mettent leur expertise et leur expérience au service des citoyens du Sahel.

« Je pense que le monde a parfaitement conscience de la gravité du message transmis par les médias d’aujourd’hui, qu’il s’agisse d’influence positive ou négative sur les esprits et les émotions de la population », explique à Magharebia Moussa Coulibaly, un journaliste malien.

« Quand on revient au début du conflit armé qui a démantelé l’état malien et touché plusieurs pays du Sahel, on réalise que les médias ont attisé les émotions, avec des incitations mutuelles entre les différentes parties », ajoute-t-il. « Cela a continué jusqu’à ce qu’il y ait un blocage de toutes les perspectives de dialogue, entraînant le conflit, la violence armée et le terrorisme ».

« L’idée de lancer une radio qui combat l’extrémisme et la violence est nouvelle et elle permettra de lutter contre le discours médiatique d’al-Qaida dans la région », estime pour sa part Osman Ag Mohamed, un expert touareg.

« Quand ils ont pris le contrôle des villes du nord du Mali, les groupes terroristes ont tout d’abord pris le contrôle des radios locales pour pouvoir surveiller leur contenu et diriger leurs messages vers les populations locales », ajoute-t-il. « Ils ont également torturé et tué des journalistes et des propriétaires de radios locales quand ils refusaient de transmettre leurs discours terroristes sur les ondes ».

La radio a un plus grand impact que les autres médias, constate l’analyste Abdul Wadud Ould Salek. « Les programmes que cette station diffusera toucheront directement et à tout moment les auditeurs, sans intermédiaire, contrairement à la télévision qui exige une adresse stable. C’est la même chose pour les journaux ».

« La radio est mieux adaptée à la population de la région de l’Azaouad, qui se déplace dans une zone très vaste ; leur manière de vivre exige un média qui s’adapte à leur situation », ajoute-t-il.

« La radio est un média extrêmement important, qui a une influence réelle sur les points de vue des peuples du Sahara », souligne Mohamed Ahrimo, journaliste à la radio. « Ils en dépendent dans de nombreux aspects de la vie ».

« Il suffit de regarder le grand succès obtenu par les radios locales qui ont opté pour une approche de proximité dans des régions comme la Mauritanie », ajoute-t-il.

http://magharebia.com/fr/articles/awi/features/2013/08/22/feature-04

Envoyer un commentaire