booklet 8 pages

QUI SOMMES-NOUS ?


Association TAMOUDRE,“Touareg, vie et survie”.
Informations, réflexions et actions ciblées autour du DÉVELOPPEMENT et des problèmes de GÉOSTRATÉGIE, [...]

Lire la suite

TERRITOIRES ET ACTIONS

Bientôt un Master en sciences de l’infirmerie et obstétricales en Afrique de l’Ouest, l’INFAS d’Abidjan choisi

Un Master en sciences de l’infirmerie et obstétricales en Afrique de l’Ouest sera bientôt institué dans des pays d’Afrique de l’Ouest, en vue de permettre aux personnels infirmiers et sages-femmes de « d’acquérir les compétences essentiels indispensables d’exercer leur profession ».Santé : bientôt un Master en sciences de l’infirmerie et obstétricales en Afrique de l’Ouest, l'INFAS d'Abidjan choisi

Les modalités de mise en œuvre de ce cycle de formation sont au centre des travaux d’un atelier préparatoire lundi à N’Sah Hôtel de Grand-Bassam, initié par le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA) et l’Organisation ouest-africaine de la santé, dans le cadre Projet Autonomisation des femmes et Dividende Démographique au Sahel (SWEDD), financé par la Banque mondiale, rapporte l’AIP.

Trois instituts de formation ont été retenus pour le démarrage de ce programme, à savoir l’Ecole nationale de santé publique (ENSP) de Niamey (Niger), Instituts national de formation des agents de santé (INFAS) en Côte d’Ivoire et l’Institut national de formation en science de la santé (INFSS) au Mali.

Le coordonnateur du SWEDD, Dr Justin Koffi, a souhaité que ces travaux débouchent sur un agenda qui permette aux premiers étudiants de ce programme d’étude à commencer les cours dès la fin 2018. « Car c’est injuste que des femmes continuent de perdre la vie en donnant la vie », a-t-il justifié, en présence du représentant-résident de l’OMS en Côte d’Ivoire Docteur Jean-Marie Vianny Maurice Yaméogo.

Le directeur général adjoint de la santé, Koné Blaise, a salué l’initiative de cette formation, regrettant que l’Afrique de l’Ouest et du Centre sont les régions les plus touchées sur le continent par les décès des femmes en couche.

Cet atelier qui se déroulera en 5 jours, est meublé par des présentations, travaux de groupes et discussions en plénière.

Le projet SWEDD concerne six pays, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad. Le Master en science de l’infirmerie et obstétricale devrait, en cas de succès, s’étendre progressivement aux pays non retenus pour sa phase de démarrage.

http://www.ladiplomatiquedabidjan.com/sciences-et-vie/4454-sante-bientot-un-master-en-sciences-de-l%E2%80%99infirmerie-et-obstetricales-en-afrique-de-l%E2%80%99ouest,-l-infas-d-abidjan-choisi

Envoyer un commentaire