booklet 8 pages

QUI SOMMES-NOUS ?


Association TAMOUDRE,“Touareg, vie et survie”.
Informations, réflexions et actions ciblées autour du DÉVELOPPEMENT et des problèmes de GÉOSTRATÉGIE, [...]

Lire la suite

TERRITOIRES ET ACTIONS

Événements

  • Aucun événement

Tessalit : Un partenariat décennal fructueux

ONG Azhar – Tessalit


En 2001, l’ONG Autre Terre Belgique a noué un partenariat dynamique et multiforme avec des groupements associatifs Assador/ Assaghsal dans le village de Tessalit et dans les secteurs de brousse (Région de Kidal au nord du Mali).
Rappelons que ce partenariat bâti sur la confiance mutuelle a été perturbé en 2012 avec l’éclatement de la rébellion dans le nord du pays. Mais son impact bénéfique est bien heureusement encore ressenti par les populations de la zone.

Ce Partenariat qui a permis à d’anciens éleveurs nomades de comprendre que la terre ne ment pas quand on la travaille avec respect, assiduité et ambition a porté entre autres sur :
° La réalisation d’aménagements hydro agricoles, notamment des micros barrages filtrants qui ont assuré l’alimentation de la nappe phréatique, fortement entamée par le pompage de l’eau avec l’utilisation de nombreuses motopompes dans les jardins ;
° Le renforcement de capacités des membres des groupements surtout dans le domaine des techniques culturales basées sur les pratiques de l’agro écologie et de la maitrise du système oasien (association de cultures, arbres fruitiers et dattiers au petit élevage) ;
° Le financement des Activités Génératrices de Revenus (AGR) pour un relèvement économique des membres bénéficiaires du programme qui constituent une frange importante de la population du village ;
° L’approvisionnement des populations en vivres, aliment de bétail et matériel de travail à travers la coopérative gérée par Assador, toujours en activité malgré la crise sécuritaire qui hypothèque l’avenir de la région ;
° L’achat des arbres fruitiers (agrumes, palmiers dattiers) qui sont en production depuis 4 ans maintenant. A ce niveau, les palmiers dattiers, plus de 800 dans le village et les secteurs de brousse ont le plus réussi. En 2016, les jardiniers ont estimé à 6 tonnes, la quantité de dattes récoltées, ce qui pour un départ est assez significatif. Il faut préciser que les 70% de ces palmiers dattiers sont des vitro plants ramenés d’un laboratoire de France (Cerbiotech à Gap) par Autre Terre Belgique et distribués aux maraichers. Beaucoup d’autres vitro plants ont été également disséminés à travers la région et ont donné de bons résultats partout où ils ont été testés et transplantés (Kidal, Adielhoc, Gao).

Aujourd’hui, grâce à ces vitro plants, Tessalit pourrait devenir un pourvoyeur en rejets dattiers pour toute la région de Kidal. Aussi, dans un avenir très proche, la production de dattes sera optimale (et pourrait atteindre 40 tonnes pour les 800 dattiers) ce qui du coup permettra aux jardiniers d’améliorer leur alimentation, leurs revenus, de mieux résister non seulement aux effets néfastes des crises socio politiques récurrentes et déstabilisatrices, mais aussi résister aux changements climatiques pour enfin amorcer une certaine autonomisation.

Dix ans après, comment donc ne pas remercier ce partenaire qui a réussi des actions de développement local durable au profit des communautés rurales sans grande perspective économique et qui sont constamment aux prises avec les sécheresses ? Oui, nous disons sans démagogie aucune, qu’Autre Terre a marqué sa différence avec de nombreux autres intervenants qui sont plus nantis, mais ne font hélas, le plus souvent que du saupoudrage, jeter de la poudre aux yeux des communautés avec pour conséquences, des communautés qui restent sur leur faim et surtout le gaspillage de ressources financières et matérielles devenues de plus en plus rares.
Voici ci-dessous quelques images partielles de jardins de Tessalit qui montrent à suffisance que l’ONG Autre Terre Belgique a contribué à faire relativement de ce village une « autre terre », une agréable oasis en y laissant des traces qu’on pourrait qualifier d’indélébiles ; indélébiles parce que le palmier dattier est un arbre fruitier centenaire et qui est en fait le plus adapté au climat de la région pour le système oasien.

ONG AZHAR
Email : onazhar2008@gmail.com

Envoyer un commentaire