booklet 8 pages

QUI SOMMES-NOUS ?


Association TAMOUDRE,“Touareg, vie et survie”.
Informations, réflexions et actions ciblées autour du DÉVELOPPEMENT et des problèmes de GÉOSTRATÉGIE, [...]

Lire la suite

TERRITOIRES ET ACTIONS

Accord d’Anefif : au-delà de l’euphorie, des calculs cyniques

 

Si l’entente entre les frères a toujours été vivement souhaitée de toute part, au regard de toutes les victimes ayant péris et au discrédit que cette crise a porté sur les communautés concernées, son effectivité fait néanmoins l’objet de spéculations. Chacun y va de son analyse et sous un prisme bien particulier. Dans ces zones, les gens sont habitués aux coups bas et aux alliances contre nature au point que les suspicions font légion. En effet, les quatre points d’entente consistent à la cessation des hostilités, la libération prisonniers, la libre circulation des personnes et biens, la mise en place d’une commission qui facilitera le règlement de tous les différends intercommunautaires. Cette dernière sera constituée des tribus suivantes : iforas imgad idnane et lamhar (arabes du Tilemsi). Mais au-delà de ce résultat officiel que les organisateurs se sont précipités de publier, se cache une volonté inavouée qui n’en a cure du devenir des tribus en question. Un participant à la rencontre de Anefif, dont nous taisons le nom, estime que le gouvernement du Mali, après avoir réussi à noyer la question de l’Azawad par un conflit fratricide qu’il a monté de toute pièce, s’érige en acteur de paix tenant chaque partie par le bout du nez. Selon notre interlocuteur, le point concernant la cessation des hostilités exige de chaque partie (CMA et Plate-forme) à s’investir pour l’instauration d’un climat propice à la tenue imminente des élections municipales. Pour ce qui est de la libre circulation des personnes et des biens, il s’agit de prendre toute les mesures nécessaires pour un redéploiement au plus tard le 20 janvier 2016 de l’administration malienne sur toute l’étendue du territoire. Quant à la commission qui sera mis en place, elle sera chargée de la mise en œuvre des 2 points ci-dessus cités en empêchant toute tentative pouvant compromettre le plan ainsi tracé. Notre source conclue en affirmant que chacune des deux parties a obtenu des mallettes de la part du Gouvernement malien. C’est donc les vraies raisons pour lesquelles la rencontre qui devait se tenir à Bamako (dans la foulée de la fête de tabaski) a été sabotée par les autorités maliennes dans le but de récupérer politiquement cette réconciliation qui n’avait pourtant pas besoin de projecteurs ni de l’épaule du Gouvernement malien.

http://lehoggar.info/actualites/354-accord-d-anefif-au-dela-de-l-euphorie-des-calculs-cyniques.html

1 commentaire pour Accord d’Anefif : au-delà de l’euphorie, des calculs cyniques

  • Le Vieux de la Vieille Garde Saharienne

    « Chasser le naturel, il revient au galop » dit l’adage!

    Les pratiques des « valises bourrées de fric » données aux chefs des mafias sahariennes Ifoghas et Lemhars remplacent les négociations pour la mise en oeuvre de l’Accord par les soit disant représentants des mouvements politico-armes qui ne sont que « des porteurs de valises » des vrais seigneurs de guerre qui, eux les peinards, sont couchés sous l’ombre des acacias du Tilemsi de Gao !

    Le GRM duplique cette pratique mafioso-politicarde pour fermer la gueule de ceux qui empêchent de tourner en bon rond .

Envoyer un commentaire