booklet 8 pages

QUI SOMMES-NOUS ?


Association TAMOUDRE,“Touareg, vie et survie”.
Informations, réflexions et actions ciblées autour du DÉVELOPPEMENT et des problèmes de GÉOSTRATÉGIE, [...]

Lire la suite

TERRITOIRES ET ACTIONS

Emmanuel Macron donne les grands axes de la politique française au Sahel

RFI Publié le 27-08-2018 à 23:13

En France, la conférence des ambassadeurs a eu lieu, ce lundi 27 août. Un rendez-vous traditionnel pour le chef de l’Etat français, Emmanuel Macron, qui a présenté les grands axes de sa politique extérieure, comme le renforcement de l’action française contre le terrorisme au Sahel.

Emmanuel Macron lors de la conférence des amabassadeurs à l’Elysée le 27 août 2018.
© REUTERS/Philippe Wojazer/Pool

Le président français Emmanuel Macron a présenté, ce lundi matin, les orientations de sa diplomatie : l’Europe, la Syrie mais aussi le Sahel, zone d’action prioritaire pour la France dans la lutte contre le terrorisme, a-t-il affirmé. Le chef de l’Etat a mis en avant les récentes victoires obtenues dans la région mais assure que l’action doit continuer et se renforcer.

« Nous avons, dans cette région, obtenu des victoires importantes ces derniers mois contre la présence terroriste mais cette action doit se poursuivre avec la même intensité, en complétant la présence de la force Barkhane de plusieurs axes commencés, dès juillet 2010. Premièrement, nous avons appuyé et accéléré la création des forces conjointes du G5 Sahel [Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger et Tchad]. Je suis convaincu que notre action militaire sera, en effet, plus efficace encore si elle s’articule mieux avec l’implication des cinq pays du Sahel concernés. Cette organisation est la seule qui, dans la durée, permettra la stabilité parce qu’elle implique pleinement cinq pays du Sahel concernés à leur propre sécurité. Il nous faut veiller à sa mise en œuvre et, dans les prochaines semaines et les prochains mois, nous aurons à conduire de nouvelles opérations conjointes avec ces forces du G5. Il nous faut aussi renforcer la coopération avec l’Algérie, exposée aux mêmes risques terroristes, ainsi qu’avec le Nigeria et le Cameroun engagés contre Boko Haram », a déclaré le président français.

Un rapport pour moderniser l’aide française au développement

A l’occasion de cette conférence des ambassadeurs et des ambassadrices 2018, Hervé Berville, député du parti présidentiel, a remis au chef de l’Etat un rapport sur la modernisation de l’aide française au développement. Dans ce rapport, le parlementaire présente plusieurs propositions qui concernent directement le continent africain.

L’Afrique est actuellement le premier continent bénéficiaire de l’aide française au développement et cela ne devrait pas changer. Seulement, il faut tenir compte – explique le rapport – des nouvelles dynamiques contemporaines et des nouveaux défis de ce siècle.

Il y a évidemment les questions migratoires, le réchauffement climatique ou encore l’accroissement démographique. Autant de problématiques qui concernent directement le continent africain et auxquelles il faudra être capable de répondre.

Pour ce qui concerne l’accroissement démographique, par exemple, il faudra  être en mesure d’accompagner ce phénomène en créant des emplois et des infrastructures explique le député Hervé Berville.

Sur la base de ces constats, il formule une proposition clé, celle de « préparer un pacte fondateur pour une relation Europe-Afrique du XXIème siècle ». En d’autres termes, redéfinir la relation entre les deux continents en matière d’aide au développement. Hervé Berville propose de nommer un commissaire spécifiquement dédié à la question. Son rôle consisterait à assurer le suivi et la continuité des travaux entrepris entre l’Europe et l’Afrique.

Ces propositions doivent encore être validées par le chef de l’Etat français, Emmanuel Macron, et par son ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian.

http://www.rfi.fr/afrique/20180827-france-emmanuel-macron-politique-francaise-renforcement-action-francaise-sahel

1 commentaire pour Emmanuel Macron donne les grands axes de la politique française au Sahel

  • Rachid ELAÏDI

    Non, ce n’est pas ce genre de coopération dont le Mali et les pays du sahel ont besoin. Il a fallu des armes pour faire expulser le colonisateur français de toute l’Afrique . Et maintenant, la France revient par la fenêtre qui est donc un non-sens. La France devrait s’occuper d’abord de rendre à César ce qui est à César à savoir la nationalité française à tous les militaires francophones qui ont fait les guerres de France ; la chute de Dien Bien Phu est un des exemples où la France laisse de côté ceux qui ont défendu les objectifs politiques de la France …

    Non et Non, la France doit se mesurer avec ses paires et pas avec les pays africains qui ont des problèmes issus de ce colonialisme affreux…. L’Afrique est très mal gérée, car il y a un manque de démocratie et donc il n’ y a pas de représentation politique,proprement dite, de tout un peuple ,illettré(à plus de 98%!!). La défense est le dernier soucis des africains . Il y a plus urgent, à savoir un peuple qui émigre chaque jour vers l’Europe et la France applique les accords de Schengen en expulsant tous ces étrangers qui viennent du Sahel et de l’Afrique subsaharienne et éventuellement de l’Afrique du Nord.

    Il va sans dire que les chefs d’États et de gouvernements de ces pays africains n’ont aucune considération et ils sont traités ,par la France,avec dédain et mépris . Car presque tous les coups d’État militaires ,la France est ce commanditaire principal qui fait et défait des rois et des présidents issus des suffrages de tout un peuple africain;encore faut-il préciser qu’il n’ y a pas de démocratie . Donc tous ces chefs d’État africains sont manipulés par l’Élysée,si j’ose dire car la base de toute négociation est un donnant-donnant qui se résume par  »si vous voulez rester chef d’État ,il faut donner plus ! ».

    La victime est donc ce peuple africain qui n’a ni eau ,ni nourriture, ni abris, ni travail au sens propre du terme…en voici, quelques chantiers que la France peut aider mais en vain, tout ce qui intéresse l’exécutif français est d’être des manipulateurs. Cet exécutif use et abuse d’une cybernétique dirigée vers les chefs d’État ,au point ,que tout le reste n’est qu’un jeu d’enfant et la France colonise donc ou continue à coloniser cette Afrique de Paris,avec des gros prétextes comme si le Mali ne lui reste que de s’occuper de sa propre défense et avec la France comme fournisseur des armes , …pour aller tuer quelque personnes à qui la propagande d’État français donne trop d’ampleurs afin que, ses sociétés puissent exploiter à leur guise des richesses naturelles de Mali, Mauritanie, Tchad,…et du Maroc, Algérie…

    Et c’est la même méthode géopolitique que compte faire la France face à une Syrie récalcitrante qui ne veut pas(Assad comme opposition) de France pour participer à sa reconstruction . Et comme le jeu en vaut la chandelle, la France qui a peur d’un enlisement en Syrie avec l’Iran, Macron s’est précipité à annoncer aux mollahs iraniens qu’il est contre Trump et pour le maintien de cet accord sur le nucléaire iranien; Mon œil !! ce n’est qu’une question de temps car l’Iran neutralisé ,la Syrie serait donc détruite par tout un armada militaire avec un commandement américain. L’utilisation des armes chimiques est un jeu d’enfants pour endosser la responsabilité à un pouvoir d’Assad déjà affaiblit et l’armée syrienne et les autres alliés y compris la Russie ne peuvent s’aventurer…

    Macron est un notoire en politique ,un ancien banquier de Rotshild ,se sont donc des lobbys ,des charognards qui dirigent le président français dans ces boulots obscurs et compacts .

    Il est donc à faire une comparaison avec la question du Sahara Occidental dont la France ne cesse de manipuler les membres du conseils de sécurité à l’ONU et en particulier Guterres dans son dernier rapport sur le Sahara occidental et sur une suggestion de la France,trouve ,comme par hasard, un roi du Maroc ,un brillant ,un éclairé…alors que le rôle du secrétaire général est d’être impartial et puis ,l’Algérie n’a rien à faire dans la résolution de ce conflit qui oppose une population sahraoui et un État marocain, comme cela a été fait en 1921 avecAbdelkrim Alkhatabi et avec l’État marocain qui était représenté par les colonisateurs et français et espagnol. Car l’Afrique du Sud est aussi un appui ,non négligeable aux sahraouis et personne ne fait appel à ce pays ou à Cuba…

    Et puis, il faut faire ,la différence entre un soutien à une cause et un soutien à un peuple qui vit dans une prison à ciel ouvert à Tindouf …alors que l’Algérie défend une cause qui fait suite à tous les engagements des algériens depuis l’indépendance de l’Algérie;si l’Algérie nie ce principe c’est donc  »nier » sa propre identité . Certes l’Algérie tient une politique indépendante de la France et contre vent et marée , sur cette question du Sahara occidental. Ceci dit l’Algérie a raison ou à tard ,c’est un autre débat !!

    Pour être ainsi clair, la France qui se dégringole au niveau du classement mondial vers la cinquième voire la sixième puissance mondiale doit savoir mettre trop d’eau dans son pot de vin . L’Afrique est aux africains ; un principe des anciens libérateurs et des indépendantistes africains tel Amiral Cabral, Mandella,…par la suite le capitaine Thomas Sancara…valable jusqu’à nos jours avec des dissidents politiques qui sont dans les prisons ou en surveillance rapprochée dans leur domicile , Zefzafi qui a écopé 20 de prison au Maroc ,car il avait dit non à un Makhzen et à la France derrière,qu’il lui  »foutte » la merde dans sa région de Rif(pas d’écoles, pas d’infrastructures,…) rien ne se filtre à l’horizon si ce n’est du  »hashish » dont l’Algérie ne cesse de payer les pots cassés de Makhzen et cette inondation du marché noir algérien a pour conséquence de noyer toute une jeunesse algérienne au chômage,qui ne pourrait rien faire si ce n’est de se plonger dans l’abîme d’un Maroc désorienté , plonger et encore plonger jusqu’à ce que l’exécutif algérien s’érigera contre un Maroc militairement parlant.

    Car tous les hauts officiers militaires algériens cèdent la place à d’autres généraux qui sont pour aller en guerre contre un voisin marocain qui utilise la force d’une politique de  »bergague » au lieu d’avoir un comportement de responsable ,mûr et conscient des soucis socio-politique de tout un peuple marocain qui est à la dérive. Dans ce cas de figure, il est certain ,la France souffre sur la braise car un choix entre le choléra et la peste ,la France choisit donc les deux à la fois afin d’annuler l’un par l ‘autre. Une manipulation très ancienne, basée sur l’adage  »l’ennemi de mon ennemi est mon ami de circonstance  ».

    Donc l’Afrique du Sahel n’a rien à attendre de cette France affaiblie et par des millions d’immigrés et des étrangers à l’intérieur de l’hexagone et par sa politique étrangère qui se dévie de la tradition politique française qui était déjà insuffisante et aujourd’hui , cette politique fait l’empreinte d’une autre politique basée sur la ruse et surtout la force pour se faire évaluer, cela ressemble beaucoup, à ce faible qui frappe un ivrogne pour faire valoir sa force !!

    La France a un faible et un complexe d’infériorité devant les autres pays du monde et en particulier l’Iran, l’Allemagne…mais la France est douée de ruse enfantine pour se faire valoir chez les pays africains . Par contre , j’aurai aimé ,la France changerait de comportement politique et avoir un traitement à égal et non d’un maître à un esclave ! Il est vrai les chefs d’État africains ne sont pas des démocrates mais alors ,à la France d’avoir une pensée politique,de rendre la société africaine ,démocratique et donc d’attaquer la politique de  »bergague » au Maroc ,du  »baltagui » en Égypte…se sont ces politiques qui donne le feu vert, à ces chefs d’État à faire ce qu’ils veulent d’un peuple démuni et de tout (un illettrisme , une pauvreté,un misérabilisme,…) au point, qu’après un certain temps, les chefs d’État seront en déphasage avec un peuple démocratique et un peuple averti de par sa conscience, son lettrisme, …rendrait la donne difficile à ces chefs d’État africains qui ne sont que des représentants de l’Élysée dans leur pays respectifs,schématiquement parlant.

    Il est aussi vrai que la France n’a aucun intérêt à libérer cette masse des peuples africains ,ce qui intéresse la France est le pétrole , le gaz, le fer ,le magnésium, l’uranium du Niger et les différentes richesses de l’Afrique. Un jour, quand le citoyen africain serait conscient et suffisamment lettré ,il pourrait suivre en justice cette France qui a exploite l’Afrique depuis leur indépendance !

    Dire aujourd’hui, qu’il y a des progrès au Mali et une constitution d’une force de frappe c’est dire tout simplement la France s’enracine et il faut donc d’autres libérateurs africains pour une deuxième décolonisation …Mais pour s’y faire ,il faut au citoyen africain qu’il soit en mesure d’annuler toute politique de  »bergague » ,de  »beltagui »… , de la puissance imaginative d’une force de frappe et d’injustice policière afin que la police soit au service des citoyens à conditions que ces citoyens ne soient pas manipulables de l’extérieur.

    La France dans ses projections d’avenir ne peut trancher ,à l’état actuel, si la France serait du côté de l’Algérie ou du Maroc si guerre se déclare . Car les deux pays se préparent à une guerre de longue date ,pire que celle de Syrie ,Libye…se sont des ethnies qui rentreront en guerre et une géopolitique est à désiré et à redéfinir si on croit que les rifains marocains sont en liaison directe et intime avec les rifains de Tizi-Ozou(la Kabylie) et les sahraouis côté marocain avec les sahraouis algériens et les différentes ethnies au Maroc qui sont en conflit en période de paix et que dire de ce conflit en période de guerre… Au Maroc, il y a un appel à la conscription qui peut aller plus loin et faire appel à des jeunes de moins de 35 ans ,quand guerre se déclarera et le Maroc est entrain de faire appel à tous ses retraités qui sont encore en mesure de réintégrer les casernes pour Layooune, et vers le mûr de séparation établi par le général Dlimi… Du côté Algérie, la donne militaire est entrain de se constituer vers un nouveau état major ,du sang neuf . Donc rien ne va plus des deux côtés. La nouvelle politique extérieure de la France ne souffle pas un mot sur ces changements géopolitiques de l’Afrique du Nord . Le Sahel aussi souffre de trop de divergences dont l’aide de la France est insuffisante…

    Et il est vrai, la France s’oriente plus vers un moyen orient bouillant, car il y a tout à construire y compris les politiques de demain ,en Syrie,Irak,…et donc par voie de conséquence ,il y a beaucoup de richesses naturelles à exploiter. Il faut enfin souligner que la France n’est pas seule dans cette course, il y a la Russie, la Chine,les dragons de l’Asie…un nouveau ordre mondial !!!

Envoyer un commentaire