La Force devrait compter à terme 5000 hommes et les chefs d’Etats des pays membres du G5 poussent à l’organisation dès le mois prochain des premières opérations militaires. Le président Ibrahim Boubacar Kéita doit se rendre bientôt à Niamey et à Ndjamena pour échanger avec ses homologues nigérien et tchadien de l’opérationnalisation de la Force conjointe du G5 Sahel.http://www.journaldumali.com/2017/09/12/g5-sahel-mauritanie-satisfaite-avancees/