booklet 8 pages

QUI SOMMES-NOUS ?


Association TAMOUDRE,“Touareg, vie et survie”.
Informations, réflexions et actions ciblées autour du DÉVELOPPEMENT et des problèmes de GÉOSTRATÉGIE, [...]

Lire la suite

TERRITOIRES ET ACTIONS

Gao – Ansongo – Ménaka, nouvel axe prioritaire de Barkhane?

Idrissa Khalou

Gao - Ansongo - Ménaka, nouvel axe prioritaire de Barkhane?

A Gao, tout le monde a bien remarqué que BARKHANE mijote quelque chose. De nouvelles troupes sont arrivées, il y a beaucoup d’avions et d’hélicoptères sur la base, ainsi que des engins de construction. Les français sont manifestement sur le point de lancer une grande opération.

Nous avons déjà débattu de la présence de la France à Gao, et de son rôle dans la sécurisation de la ville. Difficile de croire qu’autant de soldats sont sur place au vu de la situation actuelle à Gao. Mais nos plaintes pourraient avoir été entendues. BARKHANE a laissé comprendre à nos sources qu’elle se préparait à lancer de nouvelles actions pour faire progresser la sécurité dans les grandes agglomérations de la région.

L’épisode des poseurs de bombes a probablement enfin décidé BARKHANE à prendre les choses en main, et à ne plus attendre que les braves citoyens de Gao fassent le travail tous seuls. Cette fois-ci, la sécurisation doit concerner Gao, Ansongo, et même aller jusqu’à Ménaka. La force BARKHANE aurait même prévue de créer un nouveau camp à Ménaka, afin d’avoir un œil plus attentif sur la zone frontière où les terroristes passent pour l’instant inaperçus.

Ce nouvel effort de BARKHANE devrait avoir lieu en plusieurs étapes : les patrouilles le long de la route principales seront renforcées et le nouveau camp construit grâce à du matériel qui sera envoyé par avion depuis Gao. Une fois bien installée, BARKHANE pourra ainsi assurer la sécurisation des villes de la région, puisqu’elle y aura des troupes stationnées en permanences.

Reste maintenant à voir quel type de sécurisation les français vont mettre en place, et les effets concrets que cela aura. L’initiative en faveur d’un retour à la normale mérite en tout cas d’être soulignée, même si c’est avant tout aux maliens d’assurer leur propre sécurité et de s’occuper de ces lâches poseurs de bombes comme ils le méritent !

Idrissa Khalou

Envoyer un commentaire