La rencontre qui  a regroupé les représentants des différents cercles, des Amis, sympathisants de la culture Songhay  a été une occasion de retrouvaille, d’échange, de dialogue et de compréhension mutuelle.  « Faire en sorte que les armes se taisent, que la population puisse aller et venir, que les jeunes puissent se prendre en charge », a ainsi expliqué Ousmane I Maiga, avant de conseiller les jeunes à s’interroger sur ce qu’ils peuvent faire pour leur pays.  Il s’agit « d’un créneau pour rassembler les ressortissants, amis et sympathisants à participer au développement de nos régions, gage de la promotion individuelle et collective » a soutenu pour sa part, Abbas Ibrahim Diallo, président de la coordination des jeunes du mouvement IR GANDA.

L’une des actions envisagées, est que chaque cercle doit présenter deux projets ou deux activités à réaliser pour lesquels le cercle et l’IR GANDA vont mobiliser des fonds. « IR GANDA n’a pas de revendication sectorielle, c’est une association apolitique et le lancement officiel est prévu pour le 14 octobre 2017 », a conclu le président de l’association.http://www.journaldumali.com/2017/10/02/ir-ganda-rend-compte-de-rencontre-a-gao/