booklet 8 pages

QUI SOMMES-NOUS ?


Association TAMOUDRE,“Touareg, vie et survie”.
Informations, réflexions et actions ciblées autour du DÉVELOPPEMENT et des problèmes de GÉOSTRATÉGIE, [...]

Lire la suite

TERRITOIRES ET ACTIONS

Le mauvais contrôle de la circulation des armes rend la vie humaine bon marché, selon le patron du Cicr

GENEVE,  Suisse, 11  septembre-Infosplusgabon

 Le président du comité international de la croix-rouge (Cicr), Peter Maurer, a rappelé, ce lundi à la communauté internationale, des impacts négatifs de la circulation des armes sur les sociétés à travers le monde.

Le Cicr, dans un communiqué de presse, a fait savoir que M. Maurer a déclaré que l’échec par les Etats de gérer de manière responsable le commerce des armes est entrain d’exposer la vie des civils à bon marché à travers le monde.

S’exprimant, au cours de l’ouverture de la conférence de Genève sur le traité sur le commerce des armes (Att), M. Maurer a déclaré:  » Les armes continuent de circuler- à tort et à travers- aux mains de belligérants et de violents extrémistes dans certaines parties du Moyen-Orient, de l’Afrique et de l’Asie ».

« Elle alimente également les crimes organisés aux Amériques », a-t-il souligné, avant d’ajouter que les transferts d’armes sont à leur niveau le plus élevé depuis la fin de la guerre froide.

« Récemment à Yémen, j’ai vu comment la guerre impactait tous les aspects de la vie des populations. Le commerce des armes dans ce pays est à niveau exorbitant et continue de prospérer en dépit des violations répétées du droit international humanitaire ».

« Les services publics ont été bombardés, le système sanitaire est à genoux, et une épidémie sans précédent du choléra a fait son apparition dans ce pays », a ajouté le patron du Cicr.

M. Maurer a déclaré rencontrer, dans ce pays du Moyen-Orient, des mères de familles qui avaient été confrontées au dilemme de nourrir leurs familles ou d’acheter des médicaments pour leurs enfants malades.

M. Maurer a en outré lancé un appel aux Etats pour qu’ils reconsidèrent leurs obligations en s’assurant que le droit international humanitaire dans leurs décisions de transferts d’armes soit respecté.

 » Il est d’une importance capitale pour les Etats de respecter leurs engagements en vertu de l’Att », a déclaré M. Maurer, avant d’exhorter la Communauté internationale à traduire les engagements en actes concrets.

Une étude exhaustive sur la disponibilité des armes conduite par le Cicr en 1999 a montré qu’il y avait une corrélation entre l’accès facile aux armes dans les conflits armés et les crimes de guerre commis.

Tant que les armes continueront à être trop disponibles, il y aura toujours un grand risque par rapport à leur mauvaise utilisation, à la perte de vies humaines, la facilité par rapport à la violation grave du droit international humanitaire, sans oublier l’assistance médicale et les humanitaires qui seront toujours en danger, souligne le Cicr.

http://www.infosplusgabon.com/index.php/actualites/submenu-1/3316-le-mauvais-controle-de-la-circulation-des-armes-rend-la-vie-humaine-a-bon-marche-selon-le-patron-du-cicr

Envoyer un commentaire