booklet 8 pages

QUI SOMMES-NOUS ?


Association TAMOUDRE,“Touareg, vie et survie”.
Informations, réflexions et actions ciblées autour du DÉVELOPPEMENT et des problèmes de GÉOSTRATÉGIE, [...]

Lire la suite

TERRITOIRES ET ACTIONS

Mise en œuvre de l’Accord pour la paix: le MNLA fait le point à Tombouctou

Du 23 au 24 février 2019, la localité de Bourem Sidi-Amar, dans le Cercle de Diré, a abrité la Conférence régionale du Mouvement national pour la Libération de l’Azawad (MNLA), dans la région de Tombouctou. Avec pour thème : « Paix et Sécurité », la conférence a mobilisé près de 1500 participants venus de plusieurs localités, des différentes bases militaires du Mouvement dans la région ainsi que de la diaspora Azawadienne.

Placée sous la présidence de Mahamadou Almou TOURE, Maire de la commune rurale de Bourem Sidi-Amar, la rencontre a enregistré une large participation des cadres politiques et militaires du Mouvement, de notables et dignitaires communautaires de la société civile, des leaders de jeunesse et de femmes ainsi que des représentants des autres Mouvements membres de la CMA. La conférence a salué la présence à l’ouverture, des représentants des autorités politiques et administratives de la région.

La Conférence se félicite, dans ses conclusions, de la grande mobilisation et de l’intérêt accordé aux sujets à l’ordre du jour ainsi que de la volonté affichée des populations à dissiper certaines incompréhensions communautaires et à constituer un bloc solidaire contre toute forme d’instrumentalisation.

Outre des réflexions collectives sur les thématiques Paix et Sécurité, la conférence s’est aussi penchée sur l’organisation des différentes instances du MNLA au niveau régional pour une meilleure coordination de ses missions et de ses activités civilo-militaires. Il s’agissait également d’expliquer et de faire le point des avancées et obstacles dans la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger signé en juin 2015 à Bamako.

C’est ainsi que pendant deux jours, des groupes thématiques constitués pour l’occasion ont développé des recommandations et adopté des actions pertinentes en faveur de la paix, de la sécurité, de la cohésion sociale et de l’organisation des différentes instances politiques et militaires du Mouvement sur l’ensemble de la région de Tombouctou.

Une série d’initiatives impliquant les différentes organisations politico-militaires membres de la CMA, les acteurs de la société civile et autres force vives engagées pour la paix et la sécurité, seront très prochainement menées afin d’établir un mécanisme dynamique et inclusif de lutte contre l’insécurité résiduelle et de booster une reprise des activités socio-économiques en toute sérénité.

La conférence saisit l’occasion pour condamner les violences à l’encontre des populations civiles des régions de Ménaka, du Gourma et du Centre du Mali et inviter les parties signataires à s’impliquer davantage dans la défense et la sécurisation des civils sans distinction aucune. Elle a condamné également les violences à l’égard de l’ensemble des forces en présence sur le terrain dans le cadre du rétablissement de la paix et de la stabilité dans le pays.

La Conférence appelle les organisations humanitaires à plus de mobilisation afin d’atteindre les populations victimes du conflit, les plus vulnérables et dans les zones les plus difficiles d’accès.

La Conférence remercie et félicite les combattants mobilisés pour la réussite sécuritaire de l’événement et les encourage à doubler d’efforts pour la sécurisation des personnes et de leurs biens sur l’ensemble de la région. Elle remercie également les autorités communales, coutumières, et les organisateurs dont l’engagement a permis la bonne tenue de l’évènement.

La Conférence encourage et soutient les efforts de rapprochement et de synergie entre l’ensemble des filles et fils de l’Azawad ayant déjà abouti à la naissance d’un Comité de Pilotage inclusif et les invite à diligenter des actions concrètes en faveur de la paix et de la réconciliation au bonheur de l’ensemble des populations.

Enfin, la Conférence appelle tous les acteurs nationaux et internationaux impliqués dans le processus de paix en cours à s’investir pour une mise en œuvre diligente et intégrale de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali issu du processus d’Alger, seul gage d’une stabilité durable.

Par Abdoulaye Ouattara

Info-matin, http://bamada.net/mise-en-oeuvre-de-laccord-pour-la-paix-le-mnla-fait-le-point-a-tombouctou

Envoyer un commentaire