booklet 8 pages

QUI SOMMES-NOUS ?


Association TAMOUDRE,“Touareg, vie et survie”.
Informations, réflexions et actions ciblées autour du DÉVELOPPEMENT et des problèmes de GÉOSTRATÉGIE, [...]

Lire la suite

TERRITOIRES ET ACTIONS

Aguel’hoc :les assaillants sont revenus à la charge

Près d’une semaine après une première attaque, la localité d’Aguel’hoc (dans la Région de Kidal) a été victime d’une nouvelle agression des assaillants qui se font connaître sous le nom de « Mouvement national de libération de l’Azawad ».

 

Hier vers 4 heures du matin, ils ont lancé une nouvelle offensive contre le camp militaire de la ville. L’information a été confirmée par une source militaire. Mais aucun bilan n’était disponible hier en milieu de journée. Depuis l’attaque de la semaine dernière, le camp commandé par le capitaine Sékou Traoré, avait reçu des renforts en provenance de Gao où le chef d’État-major général des armées, le général Gabriel Poudiougou, a installé son quartier général. Après les affrontements de mercredi passé, les agents de la Croix-Rouge n’avaient même pas pu accomplir leur mission de secours aux victimes. C’est un responsable politique et l’armée qui avaient coordonné l’évacuation de la population civile vers la ville de Kidal.

Contrairement aux camps de Ménaka et Tessalit, celui d’Aguel’hoc est situé au centre de la ville, entre l’Institut de formation des maîtres et les habitations. Ce qui expose particulièrement la population civile en cas d’attaque. La localité avait déjà été la cible des assaillants la semaine dernière. Mercredi, les crépitements des kalachnikov et des armes lourds avait interrompu le sommeil de ses habitants entre 4 heures et 5 heures du matin (réf l’Essor de lundi). C’est ici, la semaine dernière, que les combats avaient été les plus violents. Ils ont duré toute la matinée avec quelques moments de répit. Les forces armées et de sécurité étaient parvenues à mettre en déroute les agresseurs et avaient repris le contrôle de la situation.

Aguel’hoc est le chef-lieu de la commune du même nom dans le cercle de Tessalit. La bourgade est situé à environ 150 km de Kidal entre les villes de Tessalit et Kidal.

 

Adama Diarra (AMAP Kidal) ,mercredi 25 janvier 2012

2 commentaires pour Aguel’hoc :les assaillants sont revenus à la charge

  • Les crises commencent toujours comme ça. Et après, la situation empire même après la crise. Pour certains pays, la libération entraîne une misère. Que faut-il choisir alors?

  • Je trouve que tant de violence est dommage pour les êtres qui vivent dans ces localités. Vivre tranquillement est tellement utopique. Mais je me dis que ces terroristes, ils sont leurs enfants, donc, la seule solution réside inévitablement dans l’éducation de ceux qui ont encore une chance de changer l’avenir.

Envoyer un commentaire