booklet 8 pages

QUI SOMMES-NOUS ?


Association TAMOUDRE,“Touareg, vie et survie”.
Informations, réflexions et actions ciblées autour du DÉVELOPPEMENT et des problèmes de GÉOSTRATÉGIE, [...]

Lire la suite

TERRITOIRES ET ACTIONS

Des sédentaires créent le mouvement Irganda pour contrecarrer “l’Azawad”

 

Photo d'illustration Photo d’illustration

Pour marquer leur désapprobation de la confusion au nord du Mali, les sédentaires optent carrément pour l’autodéfense. Les partisans de l’Azawad ont désormais face à eux un adversaire de taille : le mouvement Irganda.

Réunies le week-end dernier à Gao, des populations sédentaires ont créé une organisation dénommée communautés de culture songhoy, mouvement Irganda. L’initiative, menée d’un bout à l’autre par l’ancien Premier ministre, Ousmane Issoufi Maïga, a eu une forte adhésion des communautés songhoy du Mali et de l’extérieur. Auparavant, les participants avaient travaillé dans le secret à Bamako, Tombouctou, Mopti, Gao et au sein de la diaspora songhoy pour fournir des termes de référence.

A Gao, la principale recommandation est sans doute l’union sacrée autour du terroir. Et tout au long des assises, il a été clairement établi qu’un véritable complot est en gestation contre le Nord du Mali, dont les victimes collatérales ne seront autres que les populations majoritaires. Tout porte à croire que les communautés de culture songhoy sont engagées à en découdre parce qu’il a été demandé à tous les mouvements armés sédentaires de fusionner et d’être prêts à défendre en cas d’attaques des groupes armés.

Sans le mentionner ouvertement, les sédentaires font allusion à l’intrusion des groupes membres de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA). Dans les coulisses et dans les interventions de nombre de participants, la riposte aux velléités séparatistes et territoriales est apparue clairement. Et l’on peut constater que les communautés de culture songhoy sont dans la logique d’affronter toutes les éventualités dans la mesure où depuis la signature de l’accord, les ex-rebelles continuent de s’accrocher au concept Azawad.

Une attitude que certains participants considèrent comme un affront et une insulte à l’histoire des populations de culture songhoy. L’activisme débordant des hommes du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) qui, malgré la signature de l’accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger, continuent à revendiquer l’Azawad est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.

L’enseignement de cette rencontre de Gao qui se poursuivra à Tombouctou, c’est la réponse à l’arrogance des mouvements séparatistes dont le projet est d’annexer le Nord du Mali.

Avec l’existence du mouvement Irganda (notre pays ou notre territoire), la riposte s’organise donc mieux pour mettre fin à ce projet de division du pays entretenu par une certaine communauté internationale.

A. M. C.

Source: L’Indicateur Renouveau,http://malijet.com/actualte_dans_les_regions_du_mali/rebellion_au_nord_du_mali/186267-crise-du-nord-des-s%C3%A9dentaires-cr%C3%A9ent-le-mouvement-irganda-pour-c.html

4 commentaires pour Des sédentaires créent le mouvement Irganda pour contrecarrer “l’Azawad”

  • tissekheren

    Continuons à fermer les yeux par indifférence ou par complicité en laissant les uns et les autres s’approprier de façon unilatérale telle ou telle portion du ce territoire- au nom d’un passé qu’on ne vit plus –

    Attitude négative encouragée par l’injustice , l’impunité et la corruption où chacun cherche à se démarquer de l’autre en le dominant – Un esprit d’un autre temps qui mène vers les divisions et l’enlisement du pays.

    • AG AZAMANE

      C’est la réponse tardive du Berger (le Songhoy) à la Bergère (l’Azawaderie); le Propriétaire de la Terre (IR GANDA) après Dieu étant les Songhoy qui avaient administré la Boucle du Niger qui estiment, à juste titre , que les Azawadiens sont des usurpateurs et imposteurs de l’histoire en voulant s’approprier , voire libérer un territoire qui n’avait jamais été gouverné , politiquement , par les touaregs dont sont issus les illuminés Ichoumars de Kadhafi et les colonisateurs de Sarkozy.

      Sincèrement

  • Gervais

    Toute bonne dialectique (matérialiste ou non) nous dit que c’est le rapport de forces qui seul peut faire avancer l’Histoire, ou le schmilblick, cela revient au même.
    L’émergence de ce mouvement des Sédentaires -dénommé Irganda- peut seul faire face aux prétentions sectaires de quelques clans. En attendant que l’État du Mali puisse être relevé afin d’imposer la force du Droit.

  • tissekheren

    En effet, l’histoire peut avancer mais pas souvent comme on l’avait prévu- L’émergence de quelques mouvements que ce soit ne peut que compliquer la tâche à l’Etat du Mali pour aller au Droit pour tous, car il faut être tous ensemble pour construire et non le contraire- l’Etat doit chercher à unir pas à favoriser son émiettement – La politique de diviser pour régner, est d’un autre temps, c’est révolu!
    Cependant, lorsque le Chaos atteindra son paroxysme, il y aura éclatement et peut être une nouvelle situation meilleure en sortira -( les grandes révolutions en disent long) (loi des contraires) – Peut être un espoir!!!

Envoyer un commentaire