booklet 8 pages

QUI SOMMES-NOUS ?


Association TAMOUDRE,“Touareg, vie et survie”.
Informations, réflexions et actions ciblées autour du DÉVELOPPEMENT et des problèmes de GÉOSTRATÉGIE, [...]

Lire la suite

TERRITOIRES ET ACTIONS

Événements

  • Aucun événement

Alliance des trois phalanges d’Al Qaïda au Maghreb Islamiqie: Le pacte du diable

L’Expression-

Le pacte du diable

Poursuivant leur lutte contre le terrorisme, les forces de l’ANP accélèrent la cadence pour éradiquer ce phénomène transnational qui menace la planète tout entière.

Ainsi, dans son dernier bilan relatif aux multiples opérations antiterroristes, le ministère de la Défense nationale a transmis à notre rédaction un communiqué dans lequel il souligne «dans le cadre de la lutte antiterroriste, des détachements de l’Armée nationale populaire ont détruit, vendredi dernier à Aïn Defla, Tizi Ouzou au niveau du commandement de la première R M et Bordj Bouariridj cinquième R M, cinq casemates servant d’abris pour terroristes». Ces opérations ont été menées sur la base de renseignements vérifiés confient des sources bien informées, qui indiquent que la traque contre les résidus terroristes continue. Dans la même correspondance, le MDN ajoute que «des éléments de la Gendarmerie nationale ont appréhendé, trois éléments de soutien aux groupes terroristes à Oran et Sidi Belabès au niveau de la deuxième région militaire. Ce qui renseigne sur l’étendue des opérations menées par l’ANP à travers tout le territoire national, notamment dans une conjoncture tendue et critique à l’égard de ce qui se passe dans les pays qui assiègent l’Algérie rongée par un contexte d’instabilité sur tous les plans à l’image de la Libye, le Mali et la Tunisie. La situation dangereuse dans laquelle immergent ces pays voisins n’est pas sans conséquence sur l’Algérie qui, même, dès le début du désordre engendré par ce qu’on a appelé le printemps arabe, a pris ses précautions en instaurant un dispositif sécuritaire draconien à ses frontières avec une stratégie de prévention et insiste pour préserver, aussi bien la stabilité de paix chèrement payée de son territoire, non sans avoir anticipé sur les événements dévastateurs qui pourraient déstabiliser le pays. Des tentatives ont bien eu lieu, surtout à Ghardaïa par l’incitation à la haine entre les communautés, mais aussi par des tentatives d’infiltration de groupes terroristes, des tentatives d’allégeance à Daesh cette organisation terroriste qui essaye par tous les moyens de se faire un terrain d’action sur le territoire national.

Fort heureusement que la vigilance des forces de sécurité, les investigations incessantes, les opérations continues et à l’évidence l’exploitation du renseignement opérationnel ont permis de faire échouer tous les plans diaboliques des entreprises criminelles, aussi bien d’Al Qaïda au Maghreb islamique de moins en moins présente et Daesh qui n’a pas réussi à attirer davantage de recrues. Le climat d’insécurité a été longtemps vécu par le peuple qui désormais est immunisé contre cette vague criminelle. L’alliance entre les trois phalanges d’Al Qaïda au Maghreb islamique dont le noyau dur est installé au niveau du Mali n’inquiète sûrement pas les forces de sécurité dont des sources sont formelles sur le fait que cet acte intervient dans contexte de désespérance. Plus de soutien financier, moins d’éléments, cette alliance a tout juste réussi à faire le bruit pour imposer son existence. En réalité il s’agit d’un tapage médiatique. Il s’agit selon une lecture des spécialistes bien imprégnés des questions sécuritaires d’une rivalité entre Daesh et Al Qaïda au Maghreb islamique.

Le Sahel constitue un couloir par où passent tous les trafics où le dollar et l’euro deviennent maîtres des lieux et avoir la mainmise sur cette zone permet un contrôle absolu et juteux d’où cette alliance. Néanmoins, les forces de sécurité demeurent attentives à tous les mouvements suspects avec une vigilance autoritaire pour contrecarrer les projets des groupes terroristes.

http://www.lexpressiondz.com/actualite/262809-le-pacte-du-diable.html

Envoyer un commentaire