booklet 8 pages

QUI SOMMES-NOUS ?


Association TAMOUDRE,“Touareg, vie et survie”.
Informations, réflexions et actions ciblées autour du DÉVELOPPEMENT et des problèmes de GÉOSTRATÉGIE, [...]

Lire la suite

TERRITOIRES ET ACTIONS

Au Mali, les autorités confirment l’enlèvement du chef de l’opposition Soumaïla Cissé

RFI-Publié le :

L’opposant était en campagne électorale, non loin de son fief de Niafunké, dans le nord du pays, lorsqu’il a disparu avec une partie de sa délégation. Cinq personnes ont été retrouvées, quatre sont blessées et une décédée.Soumaïla Cissé lors de la campagne électorale pour la présidentielle malienne de 2013.

Soumaïla Cissé lors de la campagne électorale pour la présidentielle malienne de 2013. RFI/Pierre René-Worms

Soumaïla Cissé, président de l’Union pour la république et la démocratie (URD) et candidat à plusieurs reprises à la présidentielle, a été enlevé alors qu’il faisait campagne en vue des législatives prévues ce dimanche. Le convoi composé d’une dizaine de personnes dans deux véhicules était vers la localité malienne de Saraféré, située sur la rive droite du fleuve Niger. L’arrêt s’est passé sans encombre, mais lors de la seconde étape qui devait conduire l’équipe dans la localité de Koumaïra, des hommes armés sont intervenus, selon un élu. Des coups de feux auraient été entendus et toute l’équipe a disparu, n’étant plus joignable par téléphone.

Ce jeudi, moins de 24h après les faits, le colistier de Soumaïla Cissé, joint par téléphone, et qui n’était pas dans le convoi explique que cinq membres du groupe ont été retrouvés. Quatre sont blessés, le cinquième serait mort et serait le garde du corps de Soumaïla Cissé. Il n’y a pas de nouvelles du reste de l’équipe pour le moment. Face à cette situation, le parti du chef de l’opposition parlementaire a monté une cellule de crise. Son responsable, Maître Demba Traoré, indique à RFI que Soumaïla Cissé se porterait bien.

« Toutes les dispositions pratiques sont prises » pour le retrouver, a dit le gouvernement dans un communiqué intitulé « Enlèvement du chef de file de l’opposition ». Et d’après nos informations, à la demande du gouvernement, la Mission de l’ONU au Mali, la Minusma, a fait décoller un avion pour participer aux recherches. L’enlèvement d’une personnalité nationale de cette stature est sans précédent dans la crise sécuritaire que traverse le Mali depuis 2012. La zone dans laquelle a disparu Soumaïla Cissé, dans la région de Tombouctou, est un secteur où opèrent des groupes armés jihadistes.

« Nos responsables dans la zone certifient qu’il se porte bien ainsi que le reste de la délégation. »

http://www.rfi.fr/fr/afrique/20200326-mali-les-autorit%C3%A9s-confirment-lenl%C3%A8vement-chef-lopposition-souma%C3%AFla-ciss%C3%A9


Mali : enlèvement de Soumaila Cissé, voici le déroulement du film

Tout a commencé mercredi 25 mars en fin d’après midi. l’Union pour la république et la démocratie (URD) informe dans un communiqué que son Président, Soumaïla Cissé, Chef de file de l’opposition malienne, et sa délégation, en campagne pour les élections législatives dans la circonscription électorale de Niafunké, sont portés disparus depuis 15h30.

Selon le communiqué «Ils quittaient Saraféré pour se rendre à Koumaïra où ils étaient attendus vers 16h30. Ni le président de l’URD ni aucun membre de sa délégation ne sont joignables sur leur téléphone actuellement. Le parti est profondément inquiet de la situation et invite le Gouvernement, les forces armées et de sécurité, la Minusma à déployer toutes leurs énergies pour les retrouver. L’URD suivra avec l’attention requise l’évolution de la situation».

La télévision malienne, ORTM, diffusera à son tour un communiqué du gouvernement aux environs de 21 heures.«Le Gouvernement de la République du Mali informe l’opinion nationale et internationale que le Chef de file de l’opposition, l’honorable Soumaïla Cissé, et sa délégation en campagne pour les élections législatives dans la circonscription électorale de Niafunké, sont portés disparus, depuis l’après-midi de ce mercredi 25 mars 2020, entre les localités de Saraféré et de Koumaïra », et le gouvernement réaffirme son soutien total à l’endroit de l’honorable Soumaila CISSE et affirme avoir mis tout en œuvre pour qu’ils ( honorable et sa délégation) recouvrent leur liberté sans condition…

Le tour des fakes news

« Dieu, l’honorable soumaila CISSE est sain et sauf. Il a été retrouvé», s’exclame Awa sylla journaliste et proche du député. A son tour, le directeur de publication de l’hebdomadaire le «Delibéré» postera sur sa page facebook que « soumaila cissé a été retrouvé sain et sauf » avec un « Dieu merci » qui semblait lever tout équivoque. Un autre confrère, Seydou Karamoko KONE, journaliste à l’hebdomadaire le flambeau, affirmera quant à lui que « soumaila cissé et sa délégations sont arrivés à Koumeyra (sa destination) en disant ceci : abarika Allayé comme pour dire « Dieu merci ». Joint par téléphone par Financial Afrik, Salif SIRE Sylla, membre du parti de soumaila cissé, apporte un démenti formel « Monsieur le journaliste j’apporte un démenti formel, le président Soumaila cissé reste toujours disparu, arrêtons les fakes news ». Et par la suite, nous avons contactés Moussa Sey DIALLO secrétaire adjoint à la communication:  » je vous jure que le président reste toujours porté disparu sans nouvelle. Au moment où je vous parle, l’honorable Soumaila Cissé n’a pas été retrouvé, je suis vraiment désolé ». C’était à 21h12 minutes.

20 minutes plus tard, l’URD, son parti politique apporte un démenti formel

Dans un 2ème communiqué publié à 21h, le secrétaire à la communication maitre Demba TRAORE, apporte un démenti formel et affirme que « L’URD rappelle à l’opinion nationale et internationale que contrairement aux informations qui circulent sur les réseaux sociaux, l’honorable Soumaila Cissé et sa délégation n’ont pas encore été retrouvés. Puisse Dieu les ramener en bonne santé », a-t-il souhaité !

La mise en place d’une cellule de crise au siège de l’opposition à badalabougou

Douze heures après le premier communiqué annonçant que Soumaila Cissé est porté disparu, son bureau politique publie un troisième communiqué sous la signature de maître Demba TRAORE, secrétaire à la communication de l’Union pour République et Démocratie (URD. « Faisant suite à l’enlèvement de l’honorable Soumaila Cissé, Président de l’URD, Chef de file de l’opposition et des membres de sa délégation, le mercredi 25 mars 2020, entre Saraféré et koumaira dans le cercle de Niafunké, l’URD en rapport avec le bureau du Chef de file de l’opposition, a décidé de mettre en place une cellule de crise au siège de l’opposition à Badalabougou », peut-on lire dans ce communiqué. C’était ce matin 8h GMT. Le parti demande à l’ensemble de ses militants et sympathisants de rester vigilants et mobilisés.

Deuxième cohorte des fakes news : 09h05 minutes Soumaila Cisse a été retrouvé

Et cette fois-ci, c’est un journaliste qui se retrouve acteur des fakes news 100%. Il se nomme Douba Dembélé et affirme ceci sur sa page facebook depuis la région de Ségou: «Soumaila Cissé et sa délégation libérés. Son garde-corps tué. Deux blessés». Une dame dénommé Gims de Wilson, militante de l’URD, apporte un démenti rapide. A son tour le même Douba Dembélé insiste et affirme que « Soumaila cissé est bel et libre et que l’enterrement du garde-corps de Soumaila Cissé se ferait à Saraféré, à 35 kilomètres de Nianfunké. Une zone où la couverture réseau n’est pas parfaite. Issiaka le Malien non moins Issiaka TAMBARA, directeur de publication de l’hebdomadaire le «SOFT», qui a été enlevé  l’année dernière dans la même zone est formel: «hier, j’avais dit ici que Soumaïla Cissé et sa délégation avaient été retrouvés. On me voua aux gémonies de façon indirecte. Je vous donne juste quelques petits instants et vous aurez de leurs nouvelles qui sont bonnes. Salam ».

Un deuxième démenti, cette fois-ci-joint au telephone par financialafrik

Selon Salif Siré SYLLA, « l’honorable CISSE Soumaila n’est pas encore libéré. Certains de ses collaborateurs seraient libérés et seraient en route pour Niafunké. Les deux personnes blessées font partie de ceux qui ont été libérés. Mais Soumaila, lui-même et d’autres seraient toujours en détention. Et de dire que la même source confirme le décès du garde-corps du chef de file de l’opposition », nous a  témoigné  au téléphone tout en précisant que c’était les dernières nouvelles.

Deuxième communiqué du gouvernement Malien suite à cet enlevement de l’honorable CiSSE

Il est  10h00, le porte-parole du gouvernement malien, Yaya Sangaré, rassure: « le gouvernement, à travers l’administration régionale, les FAMa et ses partenaires, rassure que toutes les dispositions pratiques sont prises, pour retrouver les personnalités portées disparues et les ramener à leurs familles.  Le Gouvernement suit avec l’attention requise l’évolution de la situation et tiendra informées les populations maliennes de son dénouement », a-t-il promis.

Animation d’une Conférence de presse par Maitre Demba TRAORE

Selon le secrétaire à la communication « Ils ont été enlevés par un groupe armé non encore identifié » a-t-il affirmé. Et par la suite  Maitre Demba TRAORE témoigne que « l’honorable Soumaila Cissé était en compagnie de Amadou Yattara, un ami de longue date, en compagnie d’un autre ami AMADOU Banou dit vieux. Ce dernier a été  blessé. Ensuite,  il y’a eu des tirs, au cours desquels,  le garde-corps de Soumaila  Cissé, du nom de Mohamed cissé a été blessé et a succombé à ses blessures ».

Pour lui, «Deux autres sont restés à Saraféré dont le fils du doyen Yatattara (tous blessés). Donc au moment où je vous parle,   Soumaila Cissé n’est pas libéré, surtout, à cette heure si, il est  11h 30,  nous n’avons pas encore eu d’informations sur sa libération ni à travers  le gouvernement, ni à travers que ce soit. Donc n’avons pas eu d’informations sur sa libération.  Nous avons condamnés cet enlèvement  avec la dernière fermeté.  Nous ne connaissons, ni le visage, ni l’identité des  assaillants. Nous ne connaissons pas leur objectif  et nous n’avons pas entamé de discussions axées sur un quelconque rançonnage, ni sur autres choses. Ce que je peux vous dire, c’est que nous avons  7 personnes en compagnie de  l’honorable Soumaila Cissé. Et actuellement, ils sont  introuvables, mais selon nos informations, ils sont en bonne santé », a-t-il au medias. C’était à 11 h30 minutes GMT.

https://www.financialafrik.com/2020/03/26/mali-enlevement-de-soumaila-cisse-voici-le-deroulement-du-film/

1 commentaire pour Au Mali, les autorités confirment l’enlèvement du chef de l’opposition Soumaïla Cissé

  • Il faut le dire!

    Pour Soumi Champion – libéré vivant, un doigt blessé, après une escarmouche avec les bandits armés qui a tué son garde de coprs – le GRM annonce, illico presto, son enlèvement alors qu’il est en campagne des législatives dans sa circonscription de Niafunké, au compte de l’URD, alors le candidat à la députation dans la même circonscription de Niafunké, le candidat du RPM (parti du PR IBK), Mohamed ag-Ahmad/Dofana (maire de Soumpi) fut enlevé et libéré « saint et sauf », il y a une semaine, sans tam-tam, ni trompeté du GRM, en compagnie d’Ehyia ag-Barhaye (un ancien ministre du GRM de Haya Sanogo, natif du cercle de Niafunké); un « deux poids, deux mesures » qui ne s’explique pas en termes d’humanisme, tout court!

Envoyer un commentaire