booklet 8 pages

QUI SOMMES-NOUS ?


Association TAMOUDRE,“Touareg, vie et survie”.
Informations, réflexions et actions ciblées autour du DÉVELOPPEMENT et des problèmes de GÉOSTRATÉGIE, [...]

Lire la suite

TERRITOIRES ET ACTIONS

Bakary Sambe – Timbuktu Institute : « Ces fusions djihadistes au Sahel sont une anticipation stratégique du redéploiement de Daesh »

Dakaractu.com/

Selon l’enseignant-chercheur au Centre d’études des religions de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis, « malgré la concurrence entre les différents groupes vivant de l’économie criminelle, un effort commun dans le cadre d’une alliance de circonstances était nécessaire face aux tentatives de redéploiement de Daech dans la région sahélo-saharienne qui seraient l’œuvre d’Abul Walid Al-Sahraoui »
« D’ailleurs, depuis qu’il a remplacé Nabil Makhloufi, le nouvel émir du Sahara, le quarantenaire Abul Hammam, par exemple, a toujours été dans une démarche active d’unification des forces djihadistes dans le Sahara », affirme Bakary Sambe, directeur du Timbuktu Institute (Dakar). « Cependant, ajoute-t-il, il ne sera point question d’une coordination opérationnelle centralisée forcément lourde à piloter mais plutôt d’une multiplication des zones d’instabilité dans toute la région », avertit le Directeur de Timbuktu Institute.
Pour le coordinateur de l’Observatoire des radicalismes et conflits religieux en Afrique (ORCRA), « les deux nouveautés dans cette fusion annoncée des groupes djihadistes sont la troublante coïncidence avec le retour des autorités dans le Nord du Mali ainsi que le ralliement du Front de libération du Macina qui était jusqu’ici dans une forme de djihadisme de circonstance à connotation ethnique ».

Bakary Sambe - Timbuktu Institute : « Ces fusions djihadistes au Sahel sont une anticipation stratégique du redéploiement de Daesh »

Mais les experts du Timbuktu Institute-African Center for Peace Studies placent cette démarche dans ce que Bakary Sambe appelle « le contexte général de la réorganisation des mouvements djihadistes face aux dispositifs régionaux de lutte auxquels ils s’adaptent, mais surtout l’imminent redéploiement de Daech qui se cherche un nouveau territoire entre la Libye, le Sahara et le Kawar nigérien, espérant profiter des contrecoups géostratégiques de l’extirpation éventuelle de l’Etat islamique en Syrie et en Irak ».
« Car, concluent les chercheurs du Timbuktu Institute, si le projet de Daech arrivait à être complètement mis en échec au Levant, la Libye serait trop étroite pour le contenir et la bande sahélo-sahérienne, depuis le Kawar nigérien, deviendra naturellement le nouveau territoire de la nébuleuse. Il fallait bien qu’Al-Qaeda se prépare à ces éventualités par de telles stratégies de fusion »

http://www.dakaractu.com/Bakary-Sambe-Timbuktu-Institute-Ces-fusions-djihadistes-au-Sahel-sont-une-anticipation-strategique-du-redeploiement-de_a127492.html

Envoyer un commentaire