booklet 8 pages

QUI SOMMES-NOUS ?


Association TAMOUDRE,“Touareg, vie et survie”.
Informations, réflexions et actions ciblées autour du DÉVELOPPEMENT et des problèmes de GÉOSTRATÉGIE, [...]

Lire la suite

TERRITOIRES ET ACTIONS

Le JNIM fier d’assassiner les médecins qui nous sauvent.

Aïcha Sangaré-17-04-2019

Le 02 avril 2019, un honorable médecin militaire de Barkhane a été lâchement assassiné par le JNIM. Notre pays est en guerre contre le terro-jihadisme et on peut comprendre que les belligérants puissent faire le bilan des morts qu’ils ont eu et qu’ils ont fait à l’issue d’un combat. Mais en menant une attaque qui vise spécifiquement un médecin et en revendiquant par la suite sa mort comme s’il s’agissait d’une victoire, le JNIM a suscité, comme toujours, indignation et consternation dans tout le pays et dans le monde.

L’année 2018 a été une année très rude pour les terro-jihadistes du JNIM. Le groupe de Iyad ag Ghaly a essuyé beaucoup de pertes et une sévère désorganisation suite aux opérations de nos FAMa appuyé par les forces internationales. Face à trop de défection dans leurs rangs, les terroristes sont contraints de changer leurs types d’attaques en privilégiant l’intimidation, les enlèvements et les assassinats de civils. Ils emploi également presque systématiquement des engins explosifs improvisés pour lesquels ils se targuent de maitriser le déclenchement. Il n’est plus nécessaire de prouver la barbarie des actes du JNIM, mais viser les médecins montre à quel point ils n’ont que faire des maliens et de notre pays.

Les populations touchées par les violences de notre crise, savent combien la présence à leurs côtés des médecins est précieuse. Qu’ils soient militaires ou civils, ceux-ci œuvrent au profit de tous allant même parfois jusqu’à soigner leur ennemi ou bourreau. Aussi il y a de quoi se révolter quand on entend le JNIM pavoiser et revendiquer la mort d’un d’entre eux. Ce sont bien les médecins militaires qui apportent au péril de leur vie, le plus de soutien aux populations dans le Centre et dans le Nord du Mali. Les services d’État n’étant plus assurés depuis des années, les soins viennent souvent des médecins de la MINUSMa et de Barkhane. Indirectement, c’est nous qui sommes encore une fois la cible des terro-jihadistes du JNIM.

Il n’y a pas de mot assez fort pour qualifier les violences que nous fait subir le JNIM depuis des années. Les terro-jihadistes ne font qu’attiser nos querelles ethniques ancestrales pour nous diviser et mieux nous contrôler par la terreur. Nous n’avons aucun doute à avoir sur le sort qu’ils nous réservent s’ils prennent racine chez nous : c’est le chaos assuré. S’il fallait encore s’en convaincre, il n’y a qu’à écouter les témoignages de victime en Syrie où les terro-jihadistes ont cherché à s’implanter. Fort heureusement ils ont été mis en déroute, ce qui n’est pas encore le cas chez nous. Ne laissons pas ces barbares tuer notre pays et notre avenir, le salut de notre population passe avant tout par notre capacité à nous unir face à ces envahisseurs.

Aïcha Sangaré

@aichasangare13

Envoyer un commentaire