booklet 8 pages

QUI SOMMES-NOUS ?


Association TAMOUDRE,“Touareg, vie et survie”.
Informations, réflexions et actions ciblées autour du DÉVELOPPEMENT et des problèmes de GÉOSTRATÉGIE, [...]

Lire la suite

TERRITOIRES ET ACTIONS

Mauritanie: l’un des bouchers de Tombouctou libre comme l’air

le360.ma

Relâché en août 2015 par les autorités mauritaniennes auprès desquelles il s’était rendu deux ans auparavant, Sanda Ould Bouamama, ancien porte-parole du groupe terroriste malien Ansar Dine réside actuellement toujours dans ce pays où il bénéficie d’une liberté totale. C’est ce qu’apprend Mondafrique d’une source diplomatique sahélienne.

Bi national malien et mauritanien, Ould Bouamama est visé par un mandat d’arrêt international émis par la justice malienne en 2013 pour « crime contre l’humanité, crime de guerre, crime de génocide, meurtres et assassinats, crime d’atteinte contre la sûreté intérieure de l’Etat, association de malfaiteur, extorsion de fonds, actes de terrorisme et trafic international de drogue ». A l’époque, le mandat d’arrêt avait été transmis à Interpol qui en avait informé les autorités mauritaniennes avant que celles-ci ne décident de le libérer.

Chassé du Nord du Mali par les forces armées françaises et maliennes, Sanda Ould Boumama s’était rendu aux autorités mauritaniennes entre avril et mai 2013 pour échapper à la justice malienne.

http://news.abamako.com/h/155736.html

Envoyer un commentaire