booklet 8 pages

QUI SOMMES-NOUS ?


Association TAMOUDRE,“Touareg, vie et survie”.
Informations, réflexions et actions ciblées autour du DÉVELOPPEMENT et des problèmes de GÉOSTRATÉGIE, [...]

Lire la suite

TERRITOIRES ET ACTIONS

N’oublie pas, tout se paie un jour, et tous les jours un peu plus cher !

Ismaïla Diarra

L’amour ne dure qu’un temps et parfois la lune de miel est courte. C’est ce que nous prouve le mariage fissuré entre les mouvances qui gravitent autour d’Iyad Ag Ghaly. La mariée ne serait-elle pas aussi belle que promise ? La dot ne serait-elle que sable et poussière une fois la cérémonie accomplie ?

Il semble que l’alliance contre nature que certains appellent le Rassemblement pour la Victoire de l’Islam et des Musulmans ou Jamahat Nusra Al Islam wa al Muslimine (JNIM), à peine formée, commence déjà à chanceler. Les groupes armés terroristes qui sévissent dans notre pays voulaient ensemble mettre à genoux les accords d’Alger, mais ce qui parait clair désormais, c’est que leurs intérêts de requins sont leur seule motivation. Assoiffé de pouvoir et d’argent, voulant le monopole des trafics, Iyad Ag Ghaly a tenté de fédérer autour de lui tous les rapaces d’Al Mourabitoune, d’Ansar-Dine, d’Al Furquan et leurs sbires.

Un rassemblement pour la victoire ? Cela ressemble plutôt à une farce de mariage ! JNIM se réclame de l’Islam, mais ne suit pas les enseignements du Prophète. Les Musulmans ne veulent pas de cette interprétation pleine de haine et de violence que la mariée du nord et ses groupes terroristes voudraient leur imposer, par la ruse ou par la force.

Les anciens d’Al Mourabitoune, selon les dires de la sinistre mariée du JNIM, seraient maintenant des cibles, des parias, et on sait comment Iyad Ag Ghaly se comporte avec ses ennemis. Dure rupture en effet, qui coutera sûrement encore la vie à de nombreux maliens, tombés sous les coups des terroristes. Et pourquoi Mohamed Ould Nouini a-t-il été répudié ? Parce qu’il a refusé de se plier aux volontés de la mariée quand il a enfin vu son vrai visage. En n’acceptant pas des idées qui font horreur à tout bon Musulman, et en soutenant le GATIA, Nouini a montré qu’on pouvait s’opposer à Iyad Ag Ghaly. Et comme chacun le sait, la mariée n’aime pas être contredite, cela la rend furieuse. Qui voudrait affronter la colère d’une femme avec autant de pouvoir que le chef d’un groupe armé terroriste tel que le JNIM ? Et pourtant, ne faut-il pas mettre un terme à ses caprices ?

Cela doit être un bon exemple ; quand on est pris dans un mauvais mariage, mieux vaut prendre des mesures immédiatement. Car chacun sait que tout se paie, et plus on attend, plus le prix sera élevé. Il en va de même de l’alliance avec un groupe terroriste. Que tous les bons maliens se le disent : ceux-là même qui ont partagé le lit d’Iyad Ag Ghaly, ceux-là seront vite punis de leur audace, et payeront cher leur insoumission. Capricieuse, pleine de méchanceté, et sans autre projet que de profiter de ceux qui accepteront de se compromettre avec elle, la mariée du nord n’est pas un bon parti. Sans aucun doute, le meilleur conseil pour ceux qui se sont déjà laissé tenter, est de ne pas attendre pour rompre, sauf à se retrouver plus piégé encore. Certains se souviendront sûrement ici d’un autre divorce explosif, celui avec Cheikh Ag Aoussa…

Et vous, avez-vous des conseils pour bien réussir votre rupture ?

Ismaïla Diarra

Twitter : @idiarra661

Envoyer un commentaire