Le vendredi 3 mars dernier, le monde entier a été témoin de la publication d’une vidéo sur les réseaux sociaux. Une vidéo dans laquelle, le patron du groupe terroriste Ançardine, Iyad Ag Agaly, ainsi qu’Amadou Koufa, leader du mouvement de libération du Mali, et un émissaire de Mohamed Bel Moctar du groupe Al Mourabitoun, apparaissent. Dans cet enregistrement, Iyad Ag Agaly annonce la mise en place d’une fusion des trois groupes terroristes.aqmi almourabitoune ansardine iyad ag ghaly flm amadoun kouffa jihadistes jihadistes terroristes terrorisme

Si pour le moment le lieu de la rencontre de ces personnalités farouchement recherchées, n’est pas connu, les raisons de cette nouvelle vidéo, elles, peuvent se définir sous plusieurs angles. Comment comprendre que des gens qui agissent ensemble, depuis des années, fassent une telle déclaration spectaculaire de coordination de leurs actions terroristes ?

En réponse à cette question, il faut savoir que lesdits groupes terroristes réussissent ainsi une communication de terreur. Une stratégie dans laquelle ils sont les seuls maîtres. Ensuite, il faut avoir à l’esprit que le moment de la publication du communiqué n’est pas choisi par hasard. Cela est fait en un moment où le Mali est en train d’installer les autorités intérimaires, une disposition de l’accord d’Alger. Un accord que les groupes terroristes disent ne pas reconnaître. Pour preuve, le camp du Mécanisme opérationnel de coordination (MOC), avec comme mission de patrouiller dans les régions nord du Mali, en vue d’instaurer la sécurité, a été attaqué en janvier dernier par le groupe terroriste Al Mourabitoun de Mohamed Bel Moctar. Une attaque qui avait coûté la vie à plus d’une centaine de personnes.

À travers cette vidéo, Iyad Ag Agaly et les siens veulent perturber l’application des dispositions de l’Accord d’Alger, d’une part. D’autre part, il s’agit là pour les Iyad d’obliger l’Etat malien et ses partenaires à les impliquer dans les négociations, surtout qu’ils sont les seuls maîtres de la tuerie et de la terreur au Mali. Par ailleurs, à travers la mise en place des autorités intérimaires, les terroristes se voient trahis par la coordination des mouvements de l’Azawad. C’est en grande partie, grâce aux groupes terroristes que les rebelles de la Cma ont réussi à mieux s’installer dans la partie nord du Mali. La Cma sachant qu’elle ne peut plus avoir la partition du Mali, est partie sur la base du partage du pouvoir. D’où l’idée des autorités intérimaires. Une solution dans laquelle les terroristes ne se retrouvent pas. Donc, la publication de cette vidéo est un moyen pour les terroristes se faire entendre.

Cependant, il faut comprendre que l’installation des autorités intérimaires n’est pas forcément la seule solution quant à la situation sécuritaire du Mali. Il faut compter aussi avec les terroristes. Malheureusement, il se dit partout qu’on ne négocie pas avec ces gens-là. Il revient aussi de comprendre qu’à travers toujours cette instauration des autorités intérimaires, les terroristes vont changer de stratégies d’interventions et vont essayer d’activer des conflits intercommunautaires, comme ce fut le cas à Macina, ces derniers temps ; surtout que dans le nord du Mali, il y a une multitude de communautés.

Douba DEMBELE

Source : Le Reporter,http://maliactu.net/mali-nouvelle-video-daqmi-lunion-du-mal-contre-la-paix/