Le Groupe d’Auto-défense Touareg IMGHAD ET Alliés (GATIA) et le Mouvement pour le Salut de l’Azawad (MSA), dans un communiqué conjoint, ont fait le bilan d’une de  leurs patrouilles menées dans des zones entre le Niger et le Mali.Menaka (1)

Le combat de deux jours avec des présumés malfrats a fait une dizaine de morts du côté ennemi dont le Chef de la bande opérant dans la zone, six personnes arrêtées et des armes et munitions saisies, selon le document.  

Les deux groupes armés MSA et GATIA dans ledit communiqué datant du 26 février dernier portent à la connaissance de l’opinion nationale et internationale que le dimanche 25 février dernier, une de leurs patrouilles de sécurisation sillonnant la zone entre le Mali et le Niger, est tombée sur une base de malfrats affiliés à Adnan Abou Walid. Selon les Responsables des deux groupes, il s’en est suivi deux affrontements au cours desquels les bandits ont été́ défaits. Une course poursuite a été engagée. À l’issue de cette course, un troisième affrontement a eu lieu, le lundi 26 février, dans la même zone.

La base de ces bandits et leurs positions de repli ont toutes été́ détruites.

Les combats ont duré deux jours et le bilan fourni par le document  fait état d’une dizaine de morts du côté des présumés malfrats, dont le Chef de la bande opérant dans la zone, six personnes arrêtées et une bonne quantité d’armes et munitions saisie.

Côté GATIA-MSA, aucun blessé n’a été enregistré.

Ils rappellent que ces bandits sont aussi responsables de plusieurs attaques sur les populations civiles au Niger et au Mali.

Le GATIA et le MSA, dans cette lutte pour la sécurisation des personnes et de leurs biens, ont lancé un appel aux autorités maliennes et nigériennes à s’impliquer davantage en vue de sécuriser les populations des Régions concernées.

Adama A. Haïdara

Source : LE COMBAT, http://maliactu.net/mali-patrouilles-communes-msa-gatia-a-menaka-une-dizaine-de-bandits-tues-et-plusieurs-armes-et-munitions-saisies/