booklet 8 pages

QUI SOMMES-NOUS ?


Association TAMOUDRE,“Touareg, vie et survie”.
Informations, réflexions et actions ciblées autour du DÉVELOPPEMENT et des problèmes de GÉOSTRATÉGIE, [...]

Lire la suite

TERRITOIRES ET ACTIONS

Tombouctou : la CMA se réorganise

Nouvel Horizon 22-08-2019

 

La Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA) pour la Région de Tombouctou se réorganise afin de structurer l’organisation de la Région de Tombouctou après celle de Kidal pour la prise en charge de la gestion dans tous les volets : administratif, défense,économique et de développement…

Une réunion préparatoire s’est tenue hier. Les Commissions des différents volets sont nommées et un secrétariat général de la CMA pour la Région afin de commencer les travaux au cours des assises fixées du 1erau 3 septembre 2019 à Ber.

La commission a fait sa première rencontre hier à Tombouctou sous la Présidence de Dina Ould Daya.À l’ordre du jour, le lieu de la rencontre, la date et de rencontre et la mise en place des sous-commissions d’organisation.

Ainsi, il a été décidé que le lieu de la rencontre serait Ber et la date du 1erau 03 septembre 2019 fut retenue. Après ces points, les sous- commissions furent mises en place:1) Sous-commission Défense et Sécurité:-1. Housseyne Ould Qhoulam-2. Albakaye Ould Mohamed-3.Tihoussaye Ag Assmaghi-4.Amadou Ag Attaher-5. Md Aly Ag Md Cheikh-6. Boubacar Ag Md Elmoukhtar.

2) Sous-commission Organisation matérielle:-1.Fida Président-2.Mohamed Ould Oumeira-3.Amghar Ag Yehya-4.Anderahim Ag Hamali-5.Sididi Ould Boina-6.Oumar Ould Md Maouloud-7.Mogazz Haidara-8. Yassine Dicko-9. Abdel Malick Ag Ghima.

3) Sous-commission Finance:-1. Boubacar ould hamoidi Président -2.Abdallah Sooqhy3.Abdallah Ould Sidi Mohamed-4. Mohamed Salah-5. Nadbour Ag idwal Infa-6. Mohamed Ould Alwatta-7.Jamal El Oumrani-8. Meyni ould cheybani

4) Secretariat General:-1. Mohamed Ould Mahmoud Président -2. Redwan Ag Md Aly-3.Attaye Ag Mohamed-4. Sid Ahmed Ould Sidi Saloum -5.Md Aly Ag Mattahel.

Il a été décidé de faire la première rencontre de compilation des sous- commissions le 21 aout 2019.En attendant,la commission organisation matérielle, en relation avec les secrétaires généraux et le secrétariat, va faire une évaluation des nombres de participant;faire une conception d’un plan d’organisation assorti de la quantification des besoins en hébergement, transport et prise en charge. Énumérer les difficultés organisationnelles de la CMA.

Pour la commission Défense : évaluer les besoins de sécurisation de la rencontre et de la zone ; identifier les points à discuter sur le plan de la défense et de la sécurité. La commission Finance a fait savoir qu’il ne faudrait que compter sur nos propres moyens. Il sera demandé aux participants de la région de se prendre en charge, les ressources qui feront l’objet de lever des fonds vont concerner la prise en charge des délégations des autres régions et des questions de défense et de sécurité.

Le Secrétariat général va assurer l’administration et le secrétariat de la rencontre. En recommandation forte, il a été demandé la confection des badges pour tous les participants. Nous attendons approximativement 150 participants et la clef de répartition serait communiquée dans les jours à venir. Il a été créé un compte whatsApp pour la fluidité des échanges et partage des documents.

 source: CMA

SourceNouvel Horizon, http://malijet.com/actualte_dans_les_regions_du_mali/rebellion_au_nord_du_mali/231931-tombouctou-la-cma-se-reorganise.html

1 commentaire pour Tombouctou : la CMA se réorganise

  • Le Vieux de la Vieille Garde Saharienne

    Il y a un réel danger à laisser aller les Coalisés Mafieux Azawadiens (CMA), amenés par les narcotrafiquants maures Bérabiches de Ber de la composante MAA, à opérationnaliser leur projet: « … structurer l’organisation de la Région de Tombouctou après celle de Kidal pour la prise en charge de la gestion dans tous les volets : administratif, défense,économique et de développement… », objet de l’article de presse dont l’auteur a bien donné les contours et les attendus de cette arnaque « mauresque et traîtresse » en cours dans la région « paisible » de Tombouctou dont les maures sont hyper minoritaires, cependant hyper actif en politicaillerie soutenue par une mafia saharienne très pernicieuse et corruptrice.

    En tout état de cause, étant un natif de la région de Tombouctou et observateur (« ag-azamane », en Tamacheqh) de la situation depuis les années 2002, sous la gouvernance de ATT, j’avais attiré l’attention en publiant, en 2013,sur les sites web maliens dont Tamaoudré, une contribution intitulée  » Vers le contrôle militaire, politique et économique de la région de Tombouctou par les maures tormozes et bérabiches » dont je cite les passages suivants:

    – « Au moment où le Général Mahamane Touré est au front, il doit normalement entendre que les milices arabes, des supplétifs de l’armée malienne, occasionnent des déprédations aux populations. Aussi, il est attendu que le Général doit faire désarmer les milices arabes, tout au moins, voire les dissoudre.

    – « Guerre déclarée des milices arabes tormozes et bérabiches aux touaregs du pourtour du Faguibine, cercle de Goundam, région de Tombouctou.

    En Mai 2013, les milices arabes tormozes et bérabiches, des narcotrafiquants « seconds couteaux » en sevrage des retombées financières de la filière saharienne narcotrafique démantelée par l’opération Serval à In-Khalil et Borj-Moktar, du côté de Tessalit, se sont recyclées en bandits armés de grands chemins dans la région de Tombouctou.

    Ces déprédateurs écument les pourtours du Faguibine, le triangle Ber-Tombouctou-Araouane en coupant les routes, rançonnant les populations, arrachant des véhicules et tuant des gens, vandalisant et spoliant particulièrement les forains de Ber, Téherdjé dans le cercle de Tombouctou, Lerneb, Edjar et Zouéra dans le cercle de Goundam sans aucune réaction de Serval, MINUSMA et l’armée malienne, toutes forces militaires bien présentes sur le terrain et bien informées de cette situation calamiteuse.

    Le bilan des déprédations des miliciens arabes relevant du Colonel Ould Méidou officiellement constitués avec la bénédiction d’ATT suite aux élections locales et régionales de 2009, comme celle des Imghads du Colonel Gamou et celles des Sonraïs (Gandakoy et Izo) est jugé désastreux tel que rien ne peut plus bouger dans la région sous la coupe réglée de ces milices arabes en passe de contrôler toute le Nord-Ouest de la région de Tombouctou.

    La preuve par neuf étant le contrôle politique du cercle de Goundam par les maures tormozes qui ont fait élire, par fraude et terrorisme, leur « fils » Zedbih Ould Sidi-Mohamed Ould M’Mey en qualité de député de Goundam où tous les maliens savent que les votes sont « ethnico-communautaristes » et qu’à ce titre le grand bloc sonraïs-bellas-peulhs est majoritaire (les 2/3 de la population), les touaregs venant en second (le gros du tiers restant) et les maures, essentiellement des Tormozes (la portion congrue du tiers restant, en terme de participation aux votes des nomades transhumants dans l’Aklé-Azawad !).

    – « Vers le contrôle militaire, politique et économique de la région de Tombouctou par les maures tormozes et bérabiches.

    Actuellement, nous assistons à « une main basse » des cadres et militaires arabes sur les postes militaires et administratifs – grâce à l’oligarchie et aux nomenklaturas politiques arabes qui ont infiltré le pouvoir politique du RPM – dans tous les secteurs de la région de Tombouctou. Ainsi, les préfets et sous-préfets, les chefs de services locaux et régionaux, les commandants des brigades de gendarmerie, les chefs des compagnies des gardes républicains et les chefs des garnisons militaires, de Léré à Tombouctou, en passant par Niafunké, sont des arabes, notamment de la communauté Tormoze et alliés.

    Ces thuriféraires du nouveau pouvoir « arabe » en 6ième région ont un agenda non caché, outre de faire élire un maximum de maires arabes aux prochaines élections communales, de faire converger l’administration publique et les forces militaires de l’actuelle région de Tombouctou vers le nouveau concept de domination hégémonique arabe sur la région saharienne dite de Taoudéni créée par ATT pour les arabes sahariens qui auront alors la suprématie sur les touaregs qui ont « gouverné » politiquement cette zone depuis le 16ième siècle sous le contrôle bienveillant des « maitres » de l’époque, respectivement les Songhoïs de Gao, les Marocains, les Peulhs du Macina et … les Français ; on va assurément vers la gouvernance arabe de la région Aklé-Azawad de Tombouctou comme la gouvernance Ifoghas de l’Adagh de Kidal !

Envoyer un commentaire