booklet 8 pages

QUI SOMMES-NOUS ?


Association TAMOUDRE,“Touareg, vie et survie”.
Informations, réflexions et actions ciblées autour du DÉVELOPPEMENT et des problèmes de GÉOSTRATÉGIE, [...]

Lire la suite

TERRITOIRES ET ACTIONS

Les touaregs commencent à être épuisés,après la mort des animaux au nord-Mali:plus de 10 000 euros de dons déjà pour eux, et nous devons continuer !

Appel de Rousmane Ag ASSILAKEN et du groupe TINARIWEN, en coordination avec les mairies de la région de l’ouest de Kidal

jeudi 3 juin 2010

La situation passe un nouveau cap, celui des personnes qui, maintenant que leurs troupeaux meurent, se retrouvent épuisés d’avoir tenu à bout de bras leurs bêtes et leurs familles.

- 1. NOUS AVONS , AU JOUR DU 24 MAI, RECUEILLI PLUS DE 10 000 EUROS.

Près de 2800 euros ont été envoyés en urgence pour assurer le transport d’aliment bétail qui n’était toujours pas arrivé dans les zones les plus reculées.

- 2. LES INSTITUTIONS INTERNATIONALES, LES ONG, LES GOUVERNEMENTS AFRICAINS ET AUTRES ETRANGERS débloquent des fonds en masse pour acheter et transporter aliments bétail et céréales.
- 3. AU NIVEAU DES POLITIQUES, de nombreux élus sont allés sensibiliser les politiques sur leurs situations locales, que ce soit à Bamako ou en France.
- 4. LES MISSIONS DE TERRAIN SE MULTIPLIENT, les INFOS circulent.
Au niveau des MEDIAS, il ne se passe pas un jour sans que de nouvelles aides soient signalées.

- VIDEO : Un éleveur de Tasik (Kidal) parle de la situation de l’eau, du bétail et des éleveurs.
- VIDEO : Une délégation d’élus de la région de Kidal à l’Assemblée Nationale à Paris, pour informer de la situation dramatique locale
- JOURNAUX : Des dizaines d’articles sur ce sujet

 

Deux types d’aide :

 

- 1. AIDE URGENTE envoyée en ce moment, les dons arrivent de tous cotés et vont continuer sur la dynamique lancée depuis un mois pendant la période de soudure, encore quelques semaines avant les pluies attendues en juillet-août et peut-être plus tard.

- 2. ANTICIPATION POUR AMORCER UNE REPRISE SOCIO-ECONOMIQUE APRES LES PREMIERES PLUIES, quand il faudra reconstituer le cheptel et racheter des animaux « en état » pour amorcer l’hivernage, en octobre-novembre.
Il n’y aura plus d’argent à ce moment-là, toutes les aides auront été stoppées après l’immense mouvement de solidarité d’avril-mai. Il faudra alors recommencer le cycle infernal de la demande de dons, qui aura déjà vidé les caisses.

 

PROPOSITIONS CONCRETES

 

Après analyse du terrain et réflexions et échanges divers avec les partenaires locaux, il nous semble judicieux d’attendre les pluies pour pouvoir ensuite assurer LA RECONSTITUTION DE CHEPTELS AUPRES DES FAMILLES LES PLUS DEMUNIES, pour qu’elles puissent repartir sur des bases solides.

 

QUI SOMMES-NOUS ? COMMENT FAISONS-NOUS ? OU ?

 

- 1. QUI ?

Nous, nous sommes des personnes de la société civile, touaregs personnes –ressources locales de la région vivant sur place et très impliquées depuis longtemps dans les réseaux humanitaires avec les familles de la brousse, SOUS LA RESPONSABILITE DE ROUSMANE AG ASSILAKEN, personnalité locale reconnue unanimement pour sa probité depuis longtemps, et qui travaille avec les maires de Tessalit, Agelhoc et Tinteghene.

Le groupe de musiciens TINARIWEN, né dans cette région, soutient fortement le projet et en est partie prenante.

- 2. OU ?

Cet argent servira aux populations de l’ouest de la région de Kidal, TESSALIT, AGELHOC, et aussi TIMTEGHENE, commune particulièrement isolée, accessible après 150 km de sables et de dunes à partir d’Agelhoc.
A l’ouest,peu d’implications locales, et les personnes ressources de ce projet, natives de Tessalit,y sont particulièrement sensibles.Par contre,à Kidal et ses environs, de nombreuses associations y travaillent depuis longtemps,c’est pourquoi chacun essaie de couvrir le maximum de terrain pour le bien-être de la population.

- 3. COMMENT ?

Attaher Ag Iknane, expert en ingénierie du développement local, et Jacqueline Dupuis, géographe et webmaster de Temoust, recueillent et coordonnent les fonds en France sur un compte spécial, par virements bancaires, chèques et comptes Paypal. En accord avec Rousmane AG ASSILAKEN et les maires de Tessalit, Agelhoc et Tinteghene, l’argent sera réinvesti directement sur un compte géré par Rousmane AG ASSILAKEN et réinjecté en fonction des besoins de ces familles les plus démunies. Les personnalités locales connaissent suffisamment le terrain et les familles pour aller au plus urgent.

CONCLUSION :

Nous ne sommes pas une association,nous sommes des gens de terrain, qui
connaissons parfaitement la situation locale
.Face aux destructions
terribles de l’environnement naturel dans lequel vivent les touaregs,
nous nous sommes sentis obligés de réagir dans l’urgence, en dehors de
toute institution.Certains nous le reprocherons, et n’auront pas les
remise d’impôt de 66% de la somme versée à une association, hélas.

D’autres n’en tiendrons pas compte, l’urgence humanitaire étant la seule
urgence qui compte.

En tout cas, ce que nous pouvons dire, c’est que rien n’est gagné et que
les pluies arriveront peut-être, mais peut-être pas.Et c’est à ce moment
que nous serons toujours là, présents, comme vous, associatifs, nombreux
et généreux.

Merci.

Rousmane Ag ASSILAKEN ,groupe TINARIWEN,Attaher Ag IKNANE,Jacqueline DUPUIS.

Envoyer un commentaire