booklet 8 pages

QUI SOMMES-NOUS ?


Association TAMOUDRE,“Touareg, vie et survie”.
Informations, réflexions et actions ciblées autour du DÉVELOPPEMENT et des problèmes de GÉOSTRATÉGIE, [...]

Lire la suite

TERRITOIRES ET ACTIONS

Mali: les rebelles touareg prennent un camp militaire à Léré, dans le nord-ouest

BAMAKO – Les rebelles touareg maliens ont pris jeudi sans rencontrer de résistance le contrôle d’un camp militaire de la ville de Léré (nord-ouest de Mali), près de la frontière de la Mauritanie, appris l’AFP de sources concordantes.

Une colonne de rebelles touareg composé d’une dizaine de véhicules, a pris le contrôle du camp des méharistes de Léré jeudi, a déclaré une source municipale, information confirmée par une source policière qui a précisé que les gardes avaient quitté le camp deux heures auparavant.

Les rebelles sont venus, ils sont allés au camp et ils ont mis un drapeau du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA, rébellion), a précisé cette source présente près de Léré, ville située au sud-ouest de Tombouctou et à 45 km de la frontière mauritanienne.

L’un des deux réseaux de téléphonie mobile a été coupé, a constaté un journaliste de l’AFP qui tentait d’appeler Léré depuis Bamako.

La prise de ce camp militaire est survenue quelques heures après des combats qui ont opposé l’armée malienne à des rebelles touareg à Anderamboukane, localité du nord-est du Mali située à la frontière avec le Niger, région où trois villes avaient été attaquées la semaine dernière par la rébellion.

Les deux camps, armée et rébellion, ont indiqué que les combats étaient terminés, chacun affirmant désormais contrôler la ville d’Anderamboukane.

Les 17 janvier, le MNLA avait attaqué Ménaka (nord-est) près de la la frontière nigérienne, puis le lendemain, Aguelhoc et Tessalit, villes situées plus au nord, près de la frontière algérienne.

Ces villes avaient été reprises par l’armée, selon des témoins et le gouvernement malien.

AFP / 26 janvier 2012 20h25

Envoyer un commentaire