TESSALIT, depuis 2005

 

Grosses chaleurs et adduction d’eau à Tessalit-mai 2015

Avec les grosses chaleurs, il y a des problèmes d’approvisionnement de la ville en eau potable. Le comité de gestion de l’eau potable de Tessalit a demandé le soutien de la société française Razel en carburant , pour le groupe électrogène chargé d’alimenter la ville. La société leur a remis 7 barils de gasoil . Depuis la réception de ces barils les familles vulnérables ne payent plus la facture de l’eau. Le prix mensuel forfaitaire est de 2000 fcfa par famille. Le groupe avait été remis par les militaires de l’opération Barkhane à la population de Tessalit en Octobre 2014 à la demande d’une vingtaine de jeunes de la localité.L’association Tamoudré a donné de quoi acheter du gasoil pendant 3 mois.

adduction-eau

ligne

Les jardins des jeunes,février 2015

On peut être fier du résultat!

jardinsTessalit20156jardinsTessalit20155jardinsTessalit20157jardinsTessalit20158
jardinsTessalit20153

 

 

 

 

 

 

 


vieux

Enfin, …presque tous travaillent au jardin. Les autres…Où est le thé?

Photos Ahmed Ag Zouemar

ligne

17-18 février 2015 –
Rencontres intra-communautaires sur la paix et la réconciliation à Tessalit

Une grande réunion de réconciliation entre Irradjanatane a eu lieu dans le cercle de Tessalit, les 17 et 18 février, pour essayer de trouver une solution face à à la violence inter-communautaire de plus en plus forte de la zone.Une commission d’une vingtaine de personnes réfléchit à un programme de travail pour gérer les problèmes qui pourraient se développer.

Les esprits se sont calmés, un semblant de paix règne sur Tessalit.

iradianatane1

 

 

 

 

 

 

IRADGJANATANE2

ligne

Une attaque contre le camp militaire de Tessalit revendiquée par Ansar Dinne (29-12-2014)

Le nord du Mali, vaste région toujours instable malgré une intervention militaire internationale en cours, a renoué lundi avec les violences: des jihadistes ont attaqué un camp militaire mixte et des groupes armés touareg rivaux se sont affrontés.

Le site pris pour cible lundi matin, sans faire de victime, est un camp que la Mission de l’ONU au Mali (Minusma) « partage avec les Forces armées maliennes et les éléments de la force (militaire française) Barkhane à Tessalit », localité au nord de Kidal, chef-lieu de région dans l’extrême nord-est du pays, selon la Minusma.

Lire la suite sur Jeune Afrique

ligne

Conseils de Ansar Edinne aux habitants de Tessalit-18 décembre 2014

ansar-edinne-tessalit

 

ligne

Un (très célèbre) enfant du pays, Ibrahim ag Alhabib, « Abraybone », un des fondateurs de Tinariwen

La voix grave d’Ibrahim, c’est la complainte du vent quand les chèvres rentrent le soir autour de la tente.Visage buriné, tranquille.
Retrouvailles entre vieux amis de Tessalit, en région lyonnaise.

abrayabon

…Lire la suite, article de Jacqueline Dupuis, 1° décembre 2014

ligne

Ballade à Tessalit, embarquement immédiat…DIAPORAMA sur TESSALIT

Ahmed Ag Z. Productions, 2014

Du village de Tessalit à Amachach, entre l’oued et les rochers, enfants riant dans les pluies, maisons reconstruites après la crue, maisons cachées dans les palmiers-dattiers, nouveau marché…

Mettre ses pas dans les semelles de vent.
Ecouter le souffle des Tinariwen.

Croire, et encore, toujours, la paix.
Novembre 2014

Lire la suite pour le diaporama !!!

tessalit

ligne

Octobre 2014, pas d’école, pas d’administration, les familles partent à Gao et Bamako pour que leurs enfants puissent aller à l’école.

—————————-

Octobre 2014, TOUJOURS PAS d’eau potable, pas d’électricité, pas de réseau téléphonique normal, tout va bien à Tessalit …

—————————-

Mai 2014, pas d’eau potable, pas d’électricité, pas de réseau téléphonique normal, tout va bien à Tessalit …

ligne

Serval rencontre des femmes touaregs à Tessalit

Du 2 au 4 mai 2014, un détachement de cinq soldats féminins appartenant à l’opération Serval a rencontré une trentaine de femmes touaregs habitant Tessalit dans le cadre d’une action civilo-militaire. Cette opération a pu se dérouler grâce au dispositif de sécurisation mis en place par les FAMA et le DLAO 1 aux abords de la ville de Tessalit.
Serval rencontre des femmes touaregs– EMA / armée de Terre. Mali : Serval rencontre des femmes touaregs

Lors de la première journée, une sensibilisation sur la santé maternelle a été dispensée par une infirmière de Gao à l’ensemble des femmes. La journée suivante, les habitants de Tessalit ont présenté leurs différentes associations d’artisanat local et les produits fabriqués, tels que des tissus, des objets en cuir, ou encore des bijoux. Ces associations ont un rôle essentiel dans l’équilibre économique  de la ville. Elles sont cependant dépendantes du retour à une situation sécuritaire stable. Enfin, la dernière matinée, des échanges et discussions  ont porté sur la situation sécuritaire de la ville.

Lire la suite…

ligne

JEUNESSE de Tessalit: réflexions, actions, cohésion

« J’avais vingt ans. Je ne laisserai personne dire que c’est le plus bel âge de la vie » écrit Paul Nizan.

Jeunesse, réflexions

Dans tous les pays du monde, la jeunesse est à la fois dehors et dedans, derrière et devant.
Révoltée, passionnante, mouvante, elle suscite l’étonnement de la génération qui la précède, fer de lance de la vie active, et l’intérêt, sinon l’inquiétude, voire l’indignation des plus âgés, gardiens de la tradition. Elle interroge les hésitants, énerve les frileux et enthousiasme les utopistes.

Bref, si elle n’existait pas, il faudrait l’inventer. Par respect de l’autre, histoire de se poser des questions, et même, de pouvoir y répondre, chacun à sa manière…

En pays touareg, les codes sociétaux sont subtils et marquent l’éducation de manière très précise. L’enfant est élevé par la toute la famille qui habite le campement, avec sa mère et sa grand-mère omniprésentes, il ne doit avoir ni faim ni soif, garder sa place, discrète, sans demander. Très tôt, la vie rude autour des animaux le responsabilise, il va garder les petits animaux de plus en plus loin, et prend conscience de la nature extrême qui l’entoure et qui lui donne de quoi se nourrir.

En milieu plus sédentaire et urbanisé, ces codes ont tendance à s’éroder sinon à disparaître, et la société touarègue se cherche de nouvelles marques.

Mais le respect des anciens est une évidence, qui n’a jamais été remis en question, sauf ces deux dernières années, avec les jeunes islamistes robotisés de la brousse qui obligeaient les anciens à couper les pantalons et à aller à la mosquée à coup de bâtons…

Lire la suite…

Abounehya, Abdalla, Abdrahmane, Alhalifa, Akli, M’Barka, Insanatanne, Mohamed, Mossa, Rasmatou, Sid Amar, Jacqueline, association Tamoudré.

 Bamako, mars 2014. 

attente construire

 

 

 

 

 

ligne

Mars 2014: la BASE MILITAIRE de la France prend forme à Tessalit 

 base-militaire_tessalit1Crédit photo : EMA / armée de Terre

Un accord de défense devait officialiser l’installation d’une base militaire permanente de la France au Mali.En attendant la signature de l’accord, la base prend d’ores et déjà forme à Tessalit, à en croire ces images de grands travaux que la force serval réalise à Tessalit.

base-militaire_tessalit2

 

 

La signature dudit accord était prévue pour le 20 janvier dernier mais face aux protestations émanant de la presse, des organisations de la société civile et des partis politiques maliens, elle a dû être repoussée pour une date ultérieure, toujours inconnue. Les opposants à cet accord soutiennent que la France procède à une nouvelle colonisation du Mali et la date de la fête de l’armée était choisie exprès marquer l’évènement.

base-militaire_tessalit4Le 8 février 2014, sur le camp de Tessalit, les militaires des DLAO (Détachement de Liaison et d’Appui Opérationnel ) entretiennent leur forme physique par un match de volley.

base-militaire_tessalit5

 

 

 

 

 

La France n’entend pas déroger au calendrier initialement établi pour la réorganisation de sa présence militaire au Mali. Paris avait prévenu qu’au-delà de l’opération serval, « la relation de défense de la France et du Mali est appelée à se pérenniser ». François Hollande a d’ailleurs confirmé le maintien, à la mi-février, d’un millier de soldats français et Jean Ives Ledrian a précisé que ces forces se concentreront à Tessalit.

Le 13 février 2014, le maitre du chien du détachement de liaison et d’appui opérationnel (DLAO) de Tessalit rentre de patrouille.

base-militaire_tessalit6

Ce programme devrait être accompagné d’un accord car les textes actuels du Mali excluent « toute possibilité de stationnement d’unités constituées des armées françaises sur le territoire malien »

Soumeylou Boubèye Maïga, le ministre de la defense du Mali, defend : « Il s’agit pour nous d’envisager la présence des unités françaises sur la base d’un support politique et juridique qui puisse prendre la forme d’un accord militaire. »

Alors que le très contesté accord est toujours en suspens, tout porte à croire que la France a déjà obtenu le consentement de fait des autorités maliennes et met en œuvre son agenda.

En effet, l’armée française s’est repliée sur sa base à Tessalit, chose qui explique la facilité déconcertante des groupes terroristes à mener de nouvelles opérations, allant jusqu’à occuper brièvement de petites localités.

Le restant du dispositif militaire français au Mali étant concentré à Tessalit depuis février, c’est depuis là-bas que la France mène désormais ses opérations au Mali.

ligne

Le 23 octobre 2013, ATTENTAT-SUICIDE en plein coeur de Tessalit.

Voici ce que dit une femme du village:
« Les islamistes  sont arrivés au centre de Tessalit, tranquilles, ils sont sortis lentement du 4/4 ,ils ont demandé poliment aux femmes de rentrer leurs enfants dans les maisons.Ils parlaient arabes et n’étaient pas connus du village.
Après ils sont remontés dans leur véhicules et tout a explosé.Les enfants qui jouaient près des soldats de la Minusma sont morts, eux. »

attentat-suicideTessalit
Un journaliste américain,Michael Yon, a récupéré les dossiers de l’armée française, en toute légalité.
« French Army information about Mali suicide attacks », le dossier est à consulter ICI .

Attention, plusieurs photos peuvent choquer !

ligne

Au lendemain de l’élection, le 11 août, du NOUVEAU PRESIDENT MALIEN, Ibrahim Boubacar Keïta (« IBK »), et sept mois après l’offensive militaire française contre les troupes djihadistes menaçant Bamako, le plus dur reste à faire au Mali…A Tessalit, les élus reviennent, la mairie reprend ses activités, les locaux sont nettoyés, l’école, prioritaire, est à réinventer.

ligne

Le 18 juin, à OUAGADOUGOU,le pouvoir malien et les rebelles touareg qui occupent Kidal, dans le nord-est du Mali, ont signé un accord en vue de la présidentielle du 28 juillet.

ligne

Le 11 janvier 2013, les autorités maliennes demandent à la France son appui pour arrêter l’avancée de groupes terroristes en direction de Bamako et les repousser vers le Nord.La France lance en quelques heures une opération militaire en appui des forces armées maliennes.

L’OPERATION SERVAL a permis localement l’éradication des islamistes et le retour progressif des réfugiés.Le calme est revenu à Tessalit, qui bénéficie des retombées économiques de l’armée française et tchadienne qui occupent l’aéroport d’Amachach.

Mi-mai 2013, toujours pas d’administration, ni écoles ni services de santé sérieux, seul le marché d’Amachach permet à la population locale de vendre fruits et légumes du jardin, des animaux et le petit commerce marche bien.

ligne

 Depuis le 17 janvier 2012, Tessalit avait vécu un cauchemar, prise en main totale par les ISLAMISTES d’AQMI, chaos du gouvernement malien…

Situation en septembre 2012:

Les panneaux à l’entrée de Tessalit :

– Soyez les bienvenus
– Se conformer à la loi islamique
– Défense d’entrer avec des cigarettes
– La femme doit être accompagnée
D’un homme qui lui est légitime



Bienvenue au club! Le club de tous les délires, de tous les excès qui n’ont rien à voir avec l’islam,religion si tolérante et tellement intégrée dans une société qui se voulait juste et sincère…C’était il y a des siècles et des siècles.

Les panneaux à l’entrée du village de Tessalit sont écrits en arabe et en français.
Double paradoxe: la langue arabe est celle de l’occupant, celui qui vient d’ailleurs, d’Algérie, de Mauritanie, du Pakistan ou d’ailleurs, celui qui se permet depuis quelques mois de prendre en otage la population locale et qui va chercher au fin fond de la brousse des enfants de 9 ans pour leur apprendre le maniement des armes. Heureux enfants qui sauront utiliser une kalach mieux qu’un stylo à bille, puisque de toute façon les manuels scolaires sont brûlés.

Lire la suite…

Par Jacqueline Dupuis – Photos Ahmed Ag Zouemar,17 septembre 2012.

HISTOIRES D’ AVANT JANVIER 2012


La commune rurale de
Tessalit est située dans la région de Kidal, à environ 250 Km du district régional, et à environ 2770Km de la capitale,Bamako. Elle est à 100 Km de la frontière algérienne.

-Tessalit était une ville très florissante avant 1990, située sur un axe routier important, avec une plus-value autour des petits commerces,véhicules, mécanique, restauration, tourisme….
-L’eau, présente partout, est proche de la surface. Les puits sont nombreux.
-Le maraîchage et les palmiers dattiers servaient de référence à toute la région et étaient largement commercialisés.
-L’élevage, moins important que dans la région de Agelhoc, était reconnu pour les qualités de ses chameaux.
-L’usine de plâtre occupait 50 personnes, pour une matière première de bonne qualité que n’arrivaient pas à égaler ni le Maroc ni la Tunisie.
-Enfin, les gens de Tessalit sont reconnus comme des travailleurs, habitués à vivre dans des conditions extrêmes.

-La rébellion de 90-95 a porté un coup fatal à ce potentiel économique. Tessalit est enclavée et le trafic routier n’y passe plus, les palmiers dattiers ont la cochenille, et les jardins sont moins nombreux. La plâtrière est abandonnée,et toutes ses installations  détruites.


La situation politique des ces dernières années a déséquilibré le tissus socio-économique en ne laissant pas de place à un développement quel qu’il soit.
Les jeunes n’ont pas de travail et le chômage est endémique.

La dernière équipe municipale de 2009, avec son maire Ousmane Ag Abdoula, a fait de la normalisation de l’état civil et des impôts sa priorité.

Des installations plus fonctionnelles, réseau et compteurs électriques, boulangerie moderne, conditionnement de terres salées d’Erhabab, centre multi-médias, témoignent également de la volonté de développement des élus locaux.

Des groupes de jeunes,de femmes,s’organisent autour du développement de la commune,jardins communautaires, « Radio Tessalit », bibliothèque, organisation de la Fête du Chameau annuelle, nettoyage de la voirie, groupes de musique, Maison des Jeunes…


MUSICIENS NATIFS DE TESSALIT et de la région: TINARIWEN, TERAKAFT…Tessalit est fière de ses musiciens qui portent leur culture aux quatre coins du monde, des Etats-Unis au Japon, de la Norvège au Brésil.Le groupe Tinariwen est le créateur de la musique contemporaine touareg. Style des « guitares » , et genre musical Tishoumaren , symbole  de la jeunesse touareg, leurs chansons sont des formes vivantes, sonores et imaginaires, parfois profondément réelles, de leur identité. Avoir joué avec des artistes prestigieux comme Santana, Herbie Hancock, Robert Plant, Led Zeppelin, et d’autres, les laisse modestes et dignes, à l’image du désert dans lequel ils retournent dès que leurs tournées internationales sont terminées.Le 1° décembre 2011, la liste des nominés des Grammy Awards, évènement musical de l’année aux États Unis , a classé Tassili, dernier album du groupe Tinariwen,  nominé dans la catégorie « Meilleur album de Musique du monde ».TESSALIT-le site de « Tinariwen« , le groupe charismatique des Touaregs
-Le site de « Terakaft« , qui a donné des concerts en Europe et particulièrement en France.
-Le site de « Takouba », groupe de jeunes danseurs et chanteurs locaux qui veulent redonner à l’identité touarègue leurs traditions ancestrales.AGUELHOC -« Le Chauffeur est dans le pré »,groupe franco-malien
« Ibrahim Jo », avec un premier album sorti en 20 juin 2011.
-le site de « Tadalat »,de Aguelhoc,(Pâturages/Espoir en langue tamasheq), a animé de nombreuses «soirées-guitares» dans les campements d’éleveurs-nomades et a été remarqué au dernier festival au désert d’Essakanne..
LA FETE DU CHAMEAU   La Fête du Chameau a fêté sa 4° édition en janvier 2011,et la 5° était prévue les 28-29-30 janvier 2012.Mais le destin en a décidé autrement. Fièvre de vie, de travail et de traditions profondes, cet évènement était l’occasion pour tous les habitants de la région de marquer une rencontre remarquable entre toutes, celle de la famille et des amis qui se retrouvent ensembles en un même lieu, symbole d’une identité commune.LIRE LA SUITE
LE TRAVAIL DES FEMMES    Plus d’une soixantaine de femmes se rencontrent dans des coopératives. Elles cultivent des légumes et des fruits dans des jardins où elles se battent contre les maladies, et elles font de l’artisanat, tissages, peaux et cuirs travaillés.Elles diversifient leurs activités vers la production de produits laitiers,séchage de légumes (si excédents…), la culture de spiruline pour les labos…Elles font aussi office de Caisse d’Epargne et de Crédit, ce qui permet à certains d’emprunter pour, par exemple, acheter des semences, une poule pondeuse, etc.