Longtemps attendu par les Maliens, le processus de mise en œuvre de l’Accord de paix et de réconciliation nationale avance à grands pas. Comme l’atteste l’installation des Présidents des Autorités intérimaires dans les Régions du Nord Mali.  C’est un pas de géant vers la paix effectué par le régime en place.Kidal-autorite-interimaire

 Près de deux ans après la signature de l’Accords de paix et de réconciliation nationale issu des négociations d’Alger, sa mise en œuvre pose toujours problème. Cela, malgré la preuve de bonne foi affichée par les autorités maliennes. Le remue-ménage étant du côté des groupes armés, signataires du document d’Alger et de Bamako, ces groupes dont des éléments incontrôlés se montraient toujours hostiles à cette mise en œuvre.

Le régime d’IBK a été accusé de tous les pêchés d’Israël  par certains d’être à la base de ce retard dans cette mise en œuvre. Mais, malgré ces critiques acerbes lancées çà et là à la figure du pouvoir en place par des concitoyens mal inspirés, surtout en matière de concessions obligatoires, ce dernier a cru dur comme fer à l’aboutissement du processus de retour de la paix.

Maintenant, suite à l’installation des autorités intérimaires dans les Régions de Kidal, Gao et Ménaka, c’est l’espoir qui commence à renaître effectivement chez les Maliens qui étaient presque tous devenus pessimistes.

Quant aux populations des Régions de Tombouctou et Taoudéni, elles attendront ce lundi 6 mars pour voir leurs présidents intérimaires installés.

A l’annonce de l’installation des présidents des trois Régions sur les cinq que compte le Nord Mali, des citoyens maliens ont exprimé un ouf de soulagement.

C’est le cas de cet enseignant, en poste  dans la Région de Kidal. «Je suis heureux de voir les autorités intérimaires se mettre en place à Kidal. Car, le cas de Kidal a suscité des commentaires tous azimuts. Des commentaires selon lesquels que l’Etat malien a perdu le contrôle de cette Région du Mali. Aujourd’hui, la preuve est faite par deux que cette Région reste bien dans le giron malien. Je remercie les autorités maliennes pour leurs prouesses en mettant ensemble les groupes armés ennemis sous une même tutelle. J’ose maintenant espérer que l’école reprendra son cours normal dans la Région de l’Adrar des Ifogas», s’est exclamé notre Enseignant.

Pour ce second intervenant, il est de la Région de Gao, les autorités maliennes ont montré que le Mali appartient aux Maliens. Les mauvaises langues affirmant que le régime est sous la tutelle des groupes armés sont balayées d’un revers de la main. Chaque pays a connu une épreuve difficile dans son existence et le nôtre ne fera pas exception à la règle. Je demande aux Maliens à taire les velléités et se tourner vers la construction du pays. C’est l’affaire de tous les fils du Mali et non du seul gouvernement».

Ce sont là quelques réactions recueillies çà et là à l’annonce de l’installation des autorités intérimaires. Un seul mot tient à cœur à tous les patriotes maliens: Retour de la paix au pays afin de booster son développement ! Peu importe le coût. Tel est le message qui compte dans le Mali d’aujourd’hui sous le règne d’IBK, Président de la République.

 

Par Ambaba de Dissongo

Source : L’Observatoire,http://maliactu.net/mali-installation-des-autorites-interimaires-un-pas-de-geant-franchi-vers-la-paix/