booklet 8 pages

QUI SOMMES-NOUS ?


Association TAMOUDRE,“Touareg, vie et survie”.
Informations, réflexions et actions ciblées autour du DÉVELOPPEMENT et des problèmes de GÉOSTRATÉGIE, [...]

Lire la suite

TERRITOIRES ET ACTIONS

Réforme de l’Etat : Les acteurs régionaux s’approprient le programme de développement Institutionnel

Le Républicain

Le département en charge des Droits de l’homme et de la Réforme de l’Etat, à travers le Commissariat au Développement Institutionnel (CDI) a organisé un atelier de formation regroupant les acteurs venant des régions de Mopti, Tombouctou, Gao, Ménaka, Taoudénit et Kidal, les 25 et 26 septembre 2017. Il s’agissait pour ces acteurs de s’approprier le Programme de Développement Institutionnel (PDI-2ème génération).

La cérémonie d’ouverture de cette rencontre était présidée par le ministre des Droits de l’homme et de la réforme de l’Etat Me Kassoum Tapo, en présence du gouverneur de la région de Mopti, le général Sidi Alassane Touré. C’est la salle de conférence du gouvernorat de Mopti qui a abrité cette rencontre de haut niveau.

A l’occasion de la cérémonie d’ouverture de l’atelier de Mopti, le ministre Kassoum Tapo, a déclaré que le programme de Développement Institutionnel (1ere génération) qui a été mis en œuvre de 2003 à 2012 a permis de poser les bases de la modernisation de nos institutions et de l’ administrations publique. Ce programme a aussi permis aux acteurs chargés de la réforme de l’Etat d’appréhender positivement la stratégie de changement dans le secteur public et de s’approprier des méthodes et des outils pour son opérationnalisation.

Il a soutenu que l’évaluation du programme 1er génération a révélé un besoin accru de cohérence de la démarche et d’intégration des grands chantiers de réforme notamment la réforme des ressources humaines, la réforme des finances publiques et celle de la décentralisation. Selon le ministre, la crise multidimensionnelle intervenue à partir de 2012 a entrainé un changement de paradigme à cause de nouveaux défis liés à la gouvernance du secteur public.

Et l’Accord pour la Paix et la Réconciliation issu du Processus d’Alger a engendré une demande supplémentaire de réformes institutionnelles et politiques. Ainsi, plusieurs dispositions de l’Accord traitent des questions de gouvernance, de répartition des pouvoirs et compétences, de représentation de l’Etat, de répartition des ressources et de la décentralisation. Le ministre Tapo, a souligné que c’est fort de ces constats et, dans la perspective de concrétiser les orientations du programme du Président de la République, Ibrahim Boubacar KEITA, que le Gouvernement a adopté un nouveau Programme dénommé Programme de Développement Institutionnel, 2e génération, le 15 mars 2017.

Me Kassoum Tapo a indiqué que pour son approche inclusive et participative le présent atelier constitue une étape importante dans la mobilisation des agents étatiques et non étatiques des régions de Mopti, Tombouctou, Gao, Kidal, Ménaka, Taoudénit pour une mise en œuvre efficiente et efficace du Programme de développement institutionnel -2 e génération dans ces régions. C’est ainsi que pour mieux appréhender le contenu et la stratégie du Programme, le ministre a invité à un échange fructueux des participants avec les experts du Commissariat au Développement Institutionnel en charge de la communication des différents modules.

Le Programme de développement institutionnel (PDI 2e génération) tient compte des défis liés au contexte de sortie de crise et de la convergence des chantiers de réformes de l’Etat. Il en va ainsi, la réforme de la gestion des ressources humaines, de la décentralisation-déconcentration, et de la gestion des finances publiques.

Il vise, notamment à promouvoir la culture de résultats, à améliorer davantage les relations entre l’administration et les usagers des services publics. Le PDI-2èmegénération est le fruit d’un large consensus, adopté par le gouvernement, et doit aujourd’hui entrer dans sa phase de mise en œuvre. Cette étape importante passe par la vulgarisation et le partage de son contenu. C’est dans ce cadre que des ateliers régionaux d’appropriation sont initiés par le département concerné.

L’exercice consiste à informer, diffuser et partager le contenu du PDI- 2ème génération à travers des communications et des échanges entre différents acteurs impliqués dans sa mise en œuvre. C’est ainsi, que des ateliers du genre se sont tenus dans les régions de Kayes, Ségou qui ont regroupé les représentants de Koulikoro et Sikasso, et Mopti qui vient d’accueillir ceux des autres régions du Nord.

Sidiki A. Dembélé, http://www.maliweb.net/echos-de-nos-regions/reforme-de-letat-acteurs-regionaux-sapproprient-programme-de-developpement-institutionnel-2556992.html

Envoyer un commentaire