booklet 8 pages

QUI SOMMES-NOUS ?


Association TAMOUDRE,“Touareg, vie et survie”.
Informations, réflexions et actions ciblées autour du DÉVELOPPEMENT et des problèmes de GÉOSTRATÉGIE, [...]

Lire la suite

TERRITOIRES ET ACTIONS

Scrutin présidentielle du 29 juillet : Ces localités qui n’ont pas voté

Selon le Pôle d’observation citoyenne du Mali (Pocim), le processus de vote a été perturbé dans une quinzaine de localités dont Youwarou, Niafunké, Djenné et certaines communes de Goundam.

Le 1er tour de l’élection du président de la République s’est tenu le dimanche 29 juillet 2018 sur l’ensemble du territoire national. En général, les opérations électorales se sont déroulées dans des conditions acceptables dans la majeure partie des circonscriptions couvertes par les observateurs du Pocim.Scrutin présidentielle du 29 juillet : Ces localités qui n’ont pas voté

Cependant, précise le Pocim, des incidents majeurs ont été relevés dans certaines localités du Centre et du Nord, notamment : le saccage des matériels électoraux à Youwarou et à Sahou Arassane dans le cercle de Niafunké.

Le scrutin n’est pas tenu à Ouro Antari et à Sa dans le cercle de Youwarou, Derari dans le cercle de Djenné, dans tous les villages de la Commune de Diafarabé (sauf Diafarabé ville), Kikara, Nokara et Kéréna dans le cercle de Douentza, Dianké et Koumeira dans le cercle de Niafunké, dans certaines communes du cercle de Goundam.

Les menaces sur les observateurs par des hommes armés dans les localités de Doual et Diardé dans la région de Taoudéni, à 15 km de Tombouctou, ont été constatées. Ainsi que l’incendie du matériel électoral à Goundaka dans le cercle de Bandiagara. Dans la Commune de Gabéro (cercle de Gao), le scrutin ne s’est pas tenu.

Le taux de participation dans les zones couvertes par le Pocim, suivant les données partielles reçues à la clôture sur la plateforme, est d’environ 26 %. Toutefois, ce pourcentage est susceptible d’évoluer, a indiqué un communiqué signé par le président du Pocim, Ibrahima Sangho.

Le Pocim a noté des perturbations sur l’Internet et les réseaux sociaux, affectant la qualité de la communication.

Bréhima Sogoba, L’Indicateur du Renouveau, http://malijet.com/elections-presidentielles-et-legisliatives-au-mali/214072-scrutin-pr%C3%A9sidentielle-du-29-juillet-ces-localit%C3%A9s-qui-n%E2%80%99ont-pas.html

1 commentaire pour Scrutin présidentielle du 29 juillet : Ces localités qui n’ont pas voté

  • Le Veilleur Saharien

    « LES ELECTIONS DE LA HONTE AU NORD DU MALI » par Etienne Fakaba Sissoko ; forum Mallink du 31 Juillet 2018.

    A Ménaka, il n’y a pas eu de vote. Mais des résultats sont publiés par le Ministère de l’Administration territoriale. Le bourrage des urnes annoncé est là.

    Quelques exemples :

    1) Ville de Ménaka : 20.702 Habitants/20.818 inscrits
    IBK : 9.998 voix
    SC : 1.803 voix
    Aliou Diallo : 3.625 voix
    Cheick Modibo : 80 voix
    Total 15.506 votants

    2) Cercle de Ménaka : 33 000 voix pour IBK, 3.000 voix pour Soumaïla Cissé
    Taux de participation : 86,36% pour des populations résidant essentiellement à l’étranger ( au Niger et au Burkina Faso, et dans les parcours pastoraux nomades transhumants, NDLR)

    3) Tarkint/Almoustaghat/cercle de Bourem, région de Gao : 19.000 habitants / 9.979 inscrits
    S Cissé : 01 voix
    IBK : 9.752 voix
    Autres candidats : 0

    4) Tchienkour à Diré, les délégués de Soumaïla Cissé ont été chassés et les urnes ont été bourrées : IBK plus 2.000 voix et Soumaïla Cissé 200V voix seulement !

    5) Gourma-Rharous/région de Tombouctou : après proclamations des résultats, soit 15.129 voix pour IBK et 11.269 pour Soumaïla Cissé, (Mohamed Youssouf ag-Alghalass, NDLR), président du conseil de cercle, bouleverse le résultat en donnant 29.958 voix à IBK et 10.019 voix pour Soumaïla Cissé.

    6) Ber/région de Tombouctou : le matériel électoral n’est pas arrivé mais des chiffres ont été donnés. Seuls deux candidats ont été crédités : 4.676 voix pour IBK, 3.034 pour Soumaïla Cissé et 1.170 voix Guindo.

    7) Salam (Cercle de Tombouctou) : l’élection a eu lieu à Tombouctou : 8.830 voix attribuées à IBK, 1.035 à Guindo et 426 à Soumaïla Cissé ;

    8) A Bambara-Maoudé/Cercle de Gourma-Rharous : le maire arabe a pris 80% des bulletins pour IBK et 20% à Soumaïla Cissé. Aucun vote n’a eu lieu ;

    9) Dans certaines communes du nord de Goundam, (région de Tombouctou, aux confins Mali-Mauritanie, NDLR) : certaines urnes ont disparu, en plus du bourrage des urnes, à Gargando, Ras el Ma, Tilemsi et Aljounoub.

Envoyer un commentaire