booklet 8 pages

QUI SOMMES-NOUS ?


Association TAMOUDRE,“Touareg, vie et survie”.
Informations, réflexions et actions ciblées autour du DÉVELOPPEMENT et des problèmes de GÉOSTRATÉGIE, [...]

Lire la suite

TERRITOIRES ET ACTIONS

Événements

  • Aucun événement

Volteface au nord : Moussa Ag Assarid réintègre le Mali

L’Indicateur du Renouveau

Ancien propagandiste du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), Moussa Ag Assarid, celui-là même qui avait proclamé sur France24 la République de l’Azawad est subitement devenu un Malien. Dans une lettre émouvante dont nous livrons ci-dessous la teneur, il appelle les uns et les autres à transcender leurs appartenances sociales, territoriales, politiques et religieuses. Aveux.

 “Paroles de cœur et de raison,

Chers frères et sœurs de sang et de lait,

Après un long silence dans l’observation de la situation triste et complexe que vivent notre peuple et notre patrie-mère, je souhaite m’adresser directement et fraternellement à chacun de vous.

J’ai entendu trop de cris de détresse et je lance un vibrant appel à tous les responsables quels qu’ils soient, où qu’ils soient pour répondre à ces cris des femmes, enfants, jeunes et moins jeunes qui souffrent.

Nous devons poursuivre notre lutte en reconnaissant nos responsabilités partagées à tous les niveaux, de toutes les générations et à toutes les périodes. Maintenant regardons devant, agissons par des actes concrets et durables dans l’intérêt général de notre peuple meurtri et notre patrie-mère qui méritent bien tous les sacrifices. Ceux parmi nous qui disposent de connaissances et expériences sont appelés à faire prendre conscience notre peuple dans toute sa diversité.

Nous devons lui montrer d’abord qu’il a tout à gagner dans l’union fraternelle et la complémentarité autour d’un projet politique rassembleur à court, moyen et long termes. Cette éducation populaire doit se faire de façon méthodique, pédagogique et avec les moyens et le temps qu’il faut. Personne ne doit se sentir exclue ou ignorée.

Chaque homme, chaque femme, chaque jeune et chaque vieux, doit être considéré comme une valeur inestimable à la construction commune. Notre richesse intrinsèque c’est surtout et avant tout nos frères et sœurs du fleuve, du Gourma autrement dit Arabanda, du Haoussa autrement dit Aouza, sédentaires et nomades, clairs et foncés. C’est un travail de longue haleine qui nécessite la contribution et la participation de chacun de nous sans exception et qui transcende nos appartenances sociales, territoriales, politiques et religieuses. Je vous appelle à présent, chers frères et sœurs à un éveil et un réveil des consciences afin de sortir des oppositions stériles et adopter des comportements complémentaires et constructeurs.  Soyons les bâtisseurs d’une vie meilleure dans un destin commun en étant acteurs du changement que nous voulons pour les nôtres qui ont assez souffert et qui aspirent à une vie digne. Osons leur redonner espoir et permettons à notre jeunesse de rêver d’un avenir radieux en lui montrant des exemples concrets à suivre.

Regardons aussi les autres peuples en lutte pour comprendre comment ils y arrivent et nouons des relations fructueuses avec le monde dans un esprit gagnant-gagnant. Nous avons de belles choses à apporter aux autres peuples en échange, sachons les valoriser. Donnons-nous la main et bâtissons pour le présent et pour le futur, c’est possible !”

Samedi le 4 mars 2017

Moussa Ag Assarid

Envoyer un commentaire