booklet 8 pages

QUI SOMMES-NOUS ?


Association TAMOUDRE,“Touareg, vie et survie”.
Informations, réflexions et actions ciblées autour du DÉVELOPPEMENT et des problèmes de GÉOSTRATÉGIE, [...]

Lire la suite

TERRITOIRES ET ACTIONS

Destructions…

Bonjour mes chers amis,

Je me pose parfois la question sur l’erreur originelle qu’aurait commise le peuple du nord Mali pour mériter une telle situation.
Rarement un peuple n’a subi autant. Il y a toujours pire c’est certain, mais surtout il y a beaucoup mieux et pas loin de notre portée.
Nous sommes les premiers responsables à ce qui nous arrive.
Nous avons soutenus à des degrés différents les mouvements armés. Ils nous ont produit à court terme mort, misère et destruction et à long terme des génération d’illéttrés ignorants .
Nous avons observé des silences complices sur les trafiquants et ils sont entrain de nous produire des générations de « camés » et la boucle est bouclée.
Jadis, le problème de trafique ne nous touchait pas directement, mais devant les difficultés d’écouler leur « merde », les trafiquant font désormais la promotion de cette « merde » au sein de nos propres enfants et bien entendu sous nos yeux fatalistes.

Cette « merde » dont je parle s’appelle les amphétamines (localement on l’appelle HALOUASSA). Une gélule psychotrope souvent frelatée fabriqué au Nigeria par des laboratoires clandestins fait des ravages au sein de nos propres enfants.

Les trafiquants attirent les gosses par une première dose gratuite, une deuxième gratuite et il n’en faudrait pas plus créer l’addiction. Pour obtenir la troisième dose le gosse doit payer et pour cela il est prêt à tout….et l’engrenage et la dérive commence….jusqu’à la folie et crise de démence.
Il n’est pas rare de voire de gosses entre 6 et 10 ans évacués à l’hôpital pour avoir été emphétaminé. Toute la zone du nord mali et du sud Algérien est infestée de ces marchands de mort et de folie. Ces marchands sont bien de chez nous. Nous les connaissons tous, mais nous observons tous notre silence complice comme on l’a toujours fait…. Ce qui mènera inéluctablement à notre destruction si nous nous prenons pas en main rapidement.

Notre ennemi n’est pas à l’extérieur, ce n’est pas non plus le Gouvernement malien, et encore moins l’armée malienne, notre ennemi est parmi nous et nous le connaissons. Mais fatalement on peut dire à chaque peuple, peut être, le sort qu’il mérite.

https://www.facebook.com/moustapha.oulddahi?hc_ref=ARRjXWD9fRdLVloHk_tmMT7FhdI0KS1ClcRxEpjQZp0U87EyLF3ofBLB_vgveQUppDo


Avis partagé a 100%

La nature humaine reste un mystère pour beaucoup. Les azawadiens ne font pas pas exception, au contraire ils donnent l’exemple sur cette versatilité qui laisse songeur.
En faisant un petit feedback du passé très récent de ce qui s’écrit sur les réseaux sociaux, on est plus que surpris.
Les mouvements armés, au moins dans leur version récente, ont fait beaucoup du mal au peule du Mali en général et l’Azawad en particulier.
Plusieurs générations ont été sacrifié sur l’autel de la « Révolution ». Si toutefois on peut appeler ça révolution. Pour ma part elle n’en est pas une. C’est une catastrophe qui a découlé d’une « opportunité » née suite à la dislocation de la Libye.
Ceux qui « dansaient » hier et jubilaient sur les cadavres, soit des éléments de l’Armée malienne, soit de leurs propres frères, se photographie aujourd’hui avec des discours mielleux et des messages de paix (c’est une bonne chose) et parfois même se collent des colombes, symbole de paix sur leur photo….
A ceux-ci je suis tenté par poser une liste de questions :
Pourriez-vous me dire si vos motivations initiales sont bien le bien être de la population ?
Pourriez-vous me dire ce qui a changé en bien depuis le déclenchement des hostilités à nos jours ?
Pourriez-vous me dire qu’est ce qui a changé pour que les discours changent ? Seraient-ils une amélioration soudaines de conditions de vie des maliens du nord ? Auquel cas montrez-le moi s’il vous plait car je n’en vois pas.
Pourriez-vous me dire ce que vous allez raconter à vos enfants, pour résumer cet épisode de votre vie ?
Pourriez-vous reconter à l’Histoire si tant de destruction, de morts, de déchirement en valent la peine au vu des resultats ?

Sans forcement être exhaustif, j’enumère ici une infime partie des inconvenients qu’on n’a pas fini de subir :
1-La destabilitation des foyer
2-Le sacrifice de scolarité de plusieurs génération
3-L’exode massif des populations
4-Des centaines de morts autant de veuves et trois à quatre fois plus d’orphelins.
5-La dechirure du tissu social.
6-La guerre et les assassinats fratricides
7-La détérioration de climat de confiance entre frères, voisins, voire même dans les familles.
8-La paupérisation de la population d’une manière générale par les racket, le pillage etc etc.
9-La dégradation des infrastructures existantes.
10-L’insécurité ambiantes et la banalisation de l’assassinat et du vol, ce qui a pour conséquence la non réhabilitation de ce qui peut l’être.
11-Je vais m’arrêter là car la liste est trop longue.

En ce qui concerne les avantages :
Zzzzzzzzz…..je sais pas…Je suis preneur si vous en voyez

https://www.facebook.com/mohamed.agbazet.1?hc_ref=ARSZHd5anTzqqh4p2enAtrfDPyTwcv1pRZXYcdlFWt1Q8JV4UGtdUB36Nv4OKQ-khUY&fref=nf&pnref=story.unseen-section

2 commentaires pour Destructions…

  • malizo

    @Ag bazet

    Idem pour moi. Quelle désolation de Mopti à menaka en passant par les autres regions du nord ? Pathétique!!!! Les auteurs paieront tout cela,à coup sûr, dans ce monde ici-bas, inéluctablement.

  • AG AZAMANE

    Superbe diagnostic auscultation de l ‘ Azawad – réve qui a accouché d’un Azawad – cauchemar !

    A la suite de Moustapha ould-Dahi et Mohamed ag-Bazet , on attend les sentiments des 3 Moussa (ag-Assaghid, ag-Attaher et ag-Chaghtatman) et … Ishak et … Atayoub et … Attaye et … Ahar … et moussamoussa ; les thuriféraires, plus agit prop que prophètes de l’Azawad achamor n’Takaraket .

    .

Laisser un commentaire sur malizo Annuler la réponse