booklet 8 pages

QUI SOMMES-NOUS ?


Association TAMOUDRE,“Touareg, vie et survie”.
Informations, réflexions et actions ciblées autour du DÉVELOPPEMENT et des problèmes de GÉOSTRATÉGIE, [...]

Lire la suite

TERRITOIRES ET ACTIONS

La pauvreté touche 40% de la population des pays du G5 Sahel (ministre mauritanien)

APA-Nouakchott (Mauritanie) De notre correspondant : Mohamed Moctar -octobre 03, 2018 à 11:19

La pauvreté touche 40% de la population des pays du G5 Sahel, a déclaré le ministre mauritanien et de l’Economie et des Finances, Moctar Ould Diay, lors d’une rencontre régionale mardi à Nouakchott.

Le niveau de l’insécurité alimentaire se situe entre 10 et 15% dans ces pays au moment où la large propagation de l’analphabétisme les empêche de tirer profit du dividende démographique, a ajouté Ould Diay dans un discours à l’ouverture d’un atelier de restitution de l’étude diagnostique des potentialités des productions agricoles, animalières et halieutiques des Etats du G5-Sahel.

Ces derniers sont la Mauritanie, le Mali, le Niger, le Tchad et le Burkina Faso.

Selon le ministre mauritanien, le taux d’analphabétisme élevé occasionne un chômage chez plus de 60% des jeunes.

La réunion de Nouakchott a pour but de valider ladite étude afin d’ouvrir la voie à la préparation d’un projet de promotion des produits nationaux pour renforcer la sécurité alimentaire et l’intégration dans l’espace visé.

Le responsable mauritanien a aussi dit que l’environnement économique et social des Etats du G5-Sahel se distingue par deux importants phénomènes : une croissance démographique avec une moyenne annuelle de 3% dans un contexte économique précaire dû à l’instabilité des prix des matières premières et la pauvreté et l’absence de sécurité alimentaire qui constituent les principales préoccupations dans la région.

Il a expliqué que cette situation a poussé les dirigeants du G5-Sahel a élaborer une stratégie de développement et de sécurité comme cadre d’intervention susceptible d’appuyer et de renforcer les efforts des Etats membres dans la lutte contre la pauvreté et l’absence de la sécurité alimentaire dans toutes ses formes.

Le rôle principal d’une telle stratégie est de contribuer, à travers des activités régionales, à assurer la prospérité économique et sociale pour les populations de la région du Sahel par le biais d’un développement global et soutenu dans un environnement sécurisé, a-t-il estimé.

De son côté, Sidi Ould Tah, directeur général de la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA), a indiqué que cette dernière a financé un grand nombre de projets de développement dans les pays du Sahel.
Il a souligné la nécessité de contribuer à l’immunisation des jeunes de cette région dont plus de 65% vivent en milieu rural.

MOO/cat/APA, http://apanews.net/index.php/news/la-pauvrete-touche-40-de-la-population-des-pays-du-g5-sahel-ministre-mauritanien/

Envoyer un commentaire