booklet 8 pages

QUI SOMMES-NOUS ?


Association TAMOUDRE,“Touareg, vie et survie”.
Informations, réflexions et actions ciblées autour du DÉVELOPPEMENT et des problèmes de GÉOSTRATÉGIE, [...]

Lire la suite

TERRITOIRES ET ACTIONS

Tombouctou: L’imam Essayouti parle de la grande mosquée de Djingarey-Ber

Inscrite au patrimoine mondial de l’humanité en 1986, la mosquée de Djingarey-Ber a été construite en 1325 par l’empereur manding Kankan Moussa, après son célèbre pèlerinage à la Mecque. 700 ans après, la mosquée constitue l’un des sites touristiques les plus visités au monde. Depuis six générations, l’imamat est détenu par la famille du 36e imam de la mosquée, Abderrahmane Ben Essayouti. Dans un entretien qu’il nous a accordé, Essayouti fait l’historique de ce lieu saint devenu un lieu de pèlerinage depuis quelques années.

L’Aube : Bonjour M. Essayouti, que signifie Djingarey-Ber?
Abderrahmane Ben Essayouti : En sonrhaï, ‘Djingarey’ veut dire mosquée et ‘Ber’ c’est grand. Donc, Djingarey-Ber c’est la grande mosquée tout simplement.

A quand date la construction de la mosquée de Djingarey-Ber ?
La mosquée a été construite entre le 14e et 15e siècle, plus précisément en 1325, par l’empereur manding Kankan Moussa. C’était juste après son célèbre pèlerinage àla Mecque. A l’époque, il a distribué tant d’or, que le cours de l’or a chuté durant 3 ans. Pour la petite histoire, il a construit une maison pour les pèlerins maliens en Arabie Saoudite, acheté une maison pour les étudiants maliens àla Mecque durant son pèlerinage. Le centre existe toujours et continue d’accueillir nos pèlerins.

Comment Kankan Moussa est-il arrivé à construire la moquée et quel a été le coût de réalisation?
Il ne l’a pas construit lui-même. Il a confié la réalisation à l’architecte espagnol Abou Ishak Issahéli qu’il a ramené d’Arabie Saoudite. L’architecte a à son tour, fait venir des maçons et artisans d’Egypte et du Yémen jusqu’à Tombouctou. Kankan Moussa leur a offert 200 kg d’or pour la construction.

Les travaux ont duré combien de temps et quelle est la particularité de l’architecture de Djingarey-Ber ?
La mosquée est complètement terminée au bout de 5 ans. Sa particularité est que la construction est entièrement en banco. Il n’y a pas un grain de ciment. Elle a été construite dans un style purement soudanais et comprend 9 rangées de 100 m de long chacune. Une autre particularité est que lorsqu’il fait chaud, l’intérieur de la mosquée est froid comme s’il y avait une climatisation. Et quand il fait froid, l’intérieur reste tiède. En un mot, elle s’adapte à tous types de climat. Il faut aussi parler des portes de la mosquée qui ont été confectionnées par des artisans yéménites qui sont finalement restés à Tombouctou et y ont assis leur descendance. C’est d’ailleurs eux qui continuent à fabriquer les portes en cas de délabrement. Ces portes ont été faites dans la pure tradition yéménite. Nous en avons tiré beaucoup de richesses culturelles.

En parlant de délabrement, on constate que la mosquée à un aspect nouveau. A-t-elle toujours été ainsi où il y a eu des rénovations depuis sa construction ?
En 2005, nous avons profité d’une visite du président dela République, Amadou Toumani Touré, pour lui montrer l’état de délabrement dans lequel se trouvait la mosquée. Voyant l’état de ruine dans laquelle était Djingarey-Ber, ATT nous a promis de réfléchir sur la question et de se mettre à notre disposition. La même année, il a rencontré le prince Aga khan et lui a fait part de son souhait de rénover la mosquée. Ce dernier a effectué le déplacement jusqu’à Tombouctou pour constater les faits, accompagné de plusieurs techniciens français, italiens, espagnols… spécialistes dans la restauration en banco. La restauration du centre a été entièrement financé par le prince Aga Khan. Les travaux de restauration ont duré de 2006 à 2011. Donc 5 années pleines comme pour la construction. Je précise qu’au début des travaux, les techniciens ont découvert les ruines de l’ancienne mosquée à4 mde profondeur. C’est sur cette ancienne mosquée que Kankan Moussa a fait construire Djingarey-Ber. L’Etat a donc fait venir des archéologues pour des prélèvements afin de situer l’âge de cette mosquée.

Depuis combien de temps êtes-vous l’imam de la mosquée et Quelle est la fréquence des visites?
En 1996, j’ai succédé à mon oncle Houmal qui l’a dirigé pendant 12 ans. Le premier Imam était Kathib Moussa qui a fait prier les gens pendant 40 ans sans raté aucune des 5 prières quotidiennes obligatoires. Je suis le 36e imam de cette mosquée et depuis 6 générations, l’imamat est dans notre famille. C’est l’un des membres de ma famille qui devra me succéder si bien entendu, il a les capacités de le faire. Sinon, il sera choisi au sein d’une autre famille. La mosquée attire des milliers de visiteurs chaque année et cela, particulièrement durant le Maouloud et la saison touristique.

Avez-vous des enfants ?
Oui, je suis marié et père de 6 enfants. Et deux de mes garçons étudient la culture Arabe en Mauritanie.

Hawa Séméga à Tombouctou,http://www.laube.ml/2012/01/24/tombouctou-l%E2%80%99imam-essayouti-parle-de-la-grande-mosquee-de-djingarey-ber/

Envoyer un commentaire